http___www-lifeofpix

Boire de l’eau : un acte essentiel à notre santé

Pourquoi doit-on boire de l’eau ?
Savez-vous quelles sont les principales ressources indispensables à notre survie ? Dans le trio de tête, on retrouve l’oxygène, puis l’eau et la nourriture. Combien de temps peut-on survivre sans ces trois éléments ? La règle des 3 permet de s’en souvenir facilement : 30 jours sans manger, 3 jours sans boire et 3 minutes sans respirer. C’est dire combien l’eau qui compose 60% à 70% de notre corps est un élément vital à notre organisme. Mais en quoi est-elle si nécessaire ? Comment agit-elle ? et comment la consommer pour profiter au mieux de ses bienfaits ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Pourquoi faut-il boire de l’eau ?

A question simple, réponse simple : pour survivre. Si l’eau représente une part si importante de notre corps c’est pour assurer le bon fonctionnement de nos organes.

L’eau permet de maintenir le volume de sang dans le corps

Le sang permet de véhiculer l’oxygène nécessaire aux muscles et au cerveau pour absorber les nutriments et produire l’énergie dont ils ont besoin pour fonctionner.
Les cellules et les organes absorbent de l’oxygène par l’intermédiaire du sang et rejettent du CO2 par la respiration. C’est pourquoi il est essentiel de maintenir un volume de sang suffisant pour transporter l’oxygène nécessaire à l’organisme. Et comme le sang se compose de plasma à 55 %, et que le plasma se compose lui-même de 90 % d’eau, l’eau représente près de 50 % de notre sang.

L’eau permet de maintenir le niveau de salive

La salive, composée à 90 % d’eau, permet de faciliter l’absorption, le transport et la digestion des aliments ingérés. En transformant les aliments grâce à la mastication, la salive favorise l’absorption des nutriments en vue de leur digestion. C’est pourquoi il est important de conserver un volume suffisant de salive dans la bouche pour lui permettre d’assurer cette fonction.

L’eau permet de réguler la température du corps

La température corporelle normale du corps se situe entre 36,1°C et 37,8°C. Au-delà, l’organisme met en place un système de régulation thermique par l’intermédiaire de la transpiration. La fièvre, l’exercice physique, l’exposition à la chaleur ou au soleil font naturellement monter la température du corps et la transpiration permet de se rafraîchir et de ramener la température à un seuil normal. Mais pour pallier les pertes d’eau liées à l’évaporation, il est nécessaire de s’hydrater régulièrement.

L’eau permet l’élimination des déchets par l’urine

L’urine contient 95 % d’eau. Sa fonction ? Elle permet, par l’intermédiaire des reins, d’éliminer les déchets métaboliques et toxiques de l’organisme (résidus médicamenteux, aliments non absorbés…), tout en conservant les sels minéraux essentiels à notre santé.
Aussi, pour assurer le bon fonctionnement de notre système rénal, il est essentiel de boire suffisamment de manière à renouveler régulièrement l’urine contenue dans notre corps.

L’eau permet de garder une belle peau

La qualité de la peau n’a pas d’incidence directe sur notre survie, mais cette barrière protectrice ne doit pas pour autant être négligée, car une peau mal soignée résiste moins aux agressions extérieures, se dessèche et vieillit plus vite.
La peau est tout de même l’organe le plus volumineux de notre corps et il se compose d’eau à plus de 80 %. S’hydrater régulièrement favorise le renouvellement cellulaire, rend la peau souple et douce et renforce son pouvoir protecteur.

Quelle quantité d’eau doit-on boire par jour ?

Sachant qu’un individu de taille moyenne perd chaque jour près d’1,5 litre d’eau par les urines et un autre litre par la sueur, les selles et la respiration, il est recommandé de boire entre 1 L et 1,5 L d’eau auxquels s’ajoute l’eau des aliments (fruits, légumes) qui correspond à environ 1 L d’eau par jour. Cette quantité d’eau varie selon l’endroit où l’on vit (dans les pays chauds, les besoins en eau sont plus élevés), si l’on pratique une activité physique, en cas d’allaitement ou en cas de maladie.

3 astuces pour évaluer ses besoins

  • Le remplacement : Il s’agit d’évaluer la quantité d’urine rejetée chaque jour (soit environ 1,5 L chez un adulte), puis d’ajouter un litre d’eau dépensée pour le métabolisme (pour une personne ayant une activité physique moyenne). La perte totale s’élève à 2,5 L. Sachant que l’eau fournie par les aliments couvre environ 20 % de nos besoins, il reste 2 L à consommer sous forme d’eau, de bouillon et autres boissons chaudes et froides.
  • 8 verres d’eau par jour : Boire 8 verres de liquides (eau, bouillon…) par jour d’une contenance de 25 cl permet de couvrir l’équivalent de 2 litres d’eau.
  • Les recommandations nutritionnelles : en France, on recommande de boire 30 mL par kilo de poids corporel, soit entre 1 L et 1,5 d’eau (auxquels s’ajoute l’eau contenue dans les aliments). A cette consommation de base, il faut ajouter 0,5 L d’eau chaque par degré au-dessus de 38°C.

Les recommandations de l’EFSA (European Food Safety Authorithy)

Les Autorités de Santé Européennes ont établi que la contribution des aliments dans les apports totaux en eau représentait environ 20 % chez l’adulte. Sur cette base, il est estimé que les hommes devraient boire environ 2 L par jour et les femmes 1,6 L.

Valeurs nutritionnelles de référence pour l’eau

Valeurs nutritionnelles de référence pour l’eau

(Source : EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition, and Allergies (NDA); Scientific Opinion on Dietary reference values for water. EFSA Journal 2010; 8(3):1459. doi:10.2903/j.efsa.2010.1459. www.efsa.europa.eu.)

À quel moment doit-on boire de l’eau ?

Il est important de ne pas attendre d’avoir soif pour boire, une bonne habitude consiste à boire tout au long de la journée par petite quantités. Il est en effet préférable de boire régulièrement et par petites gorgées plutôt que des grosses quantités à faible fréquence. C’est plus confortable pour l’estomac et le confort digestif.
Les femmes enceintes sujettes aux nausées peuvent limiter leur inconfort en évitant de boire pendant et à proximité des repas.
En ce qui concerne les sportifs, l’American College of Sports Medicine conseille de boire un demi-litre environ 2 heures avant une activité, puis de continuer à boire régulièrement tout au long de la séance de sport, de préférence de l’eau fraîche (entre 15°C et 22°C). Dans le cas d’une activité intensive qui dure plus d’une heure, il est recommandé de consommer une boisson énergétique pour recharger le corps en hydrates de carbone, sodium et potassium.

Que se passe-t-il quand on boit trop d’eau ?

Hormis quelques rares cas de problèmes sanguins rencontrés chez des marathoniens ou des cyclistes lors d’épreuves sportives intenses, la consommation excessive d’eau ne présente aucun danger pour la santé. Toutefois il est conseillé de rester vigilant car au-delà de 5 litres d’eau par jour sans effort physique, l’eau fait chuter la concentration de sodium dans le sang, pouvant provoquer dans les cas les plus graves un œdème cérébral.
Par ailleurs, une consommation excessive d’eau peut être un signe de diabète. Dans tous les cas, en cas de consommation très élevée, il est conseillé de consulter un médecin pour s’assurer que cela ne présente aucun risque pour la santé.

Que se passe-t-il quand on ne boit pas assez d’eau ?

Une consommation insuffisante d’eau entraine une déshydratation. Une perte d’eau de 1% à 2% du poids corporel signifie que l’organisme est déjà déshydraté.
Certains signes comme des urines foncées, la bouche et la gorge sèches, des vertiges, de la fatigue ou encore une peau sèche peuvent vous alerter sur une possible déshydratation.
Et si la perte d’eau atteint 15 % à 20 % du poids corporel, la déshydratation est alors jugée préoccupante et présente de graves risques pour la santé. C’est pourquoi il est essentiel de surveiller les nourrissons en cas de diarrhées et de les hydrater très régulièrement. Les personnes âgées sont également sujettes à la déshydratation car elles ressentent moins la soif que les adultes.