eau ressource inepuisable

Pourquoi l’eau n’est-elle pas une ressource inépuisable ?

L’eau est tellement présente autour de nous et dans notre alimentation que nous n’y prêtons pas forcément attention. Pourtant, l’eau est un bien précieux, essentiel pour notre santé et notre bien-être, qu’il nous faut préserver et protéger…

Le cycle naturel de l’eau

L’eau sur terre se compose de 97,5 % d’eau salée, contenue dans les océans et de 2,5 % d’eau douce, contenue dans les lacs, rivières, glaciers, nappes phréatiques, etc. De ce fait, l’homme ne peut utiliser l’eau douce qu’à hauteur de 0,7 % de la totalité des réserves d’eau !

Concernant l’eau douce, elle se renouvelle en permanence par le cycle de l’eau. Elle passe de la mer à l’atmosphère, puis de la terre à la mer, en suivant un cycle qui se répète indéfiniment suivant plusieurs étapes :

  • Évaporation et évapotranspiration : une partie des eaux de mer se transforme en vapeur d’eau sous l’action du soleil ainsi que l’eau des plantes et des animaux par évapotranspiration
  • Condensation : des nuages se forment dans le ciel
  • Précipitations : les nuages s’agrègent puis se transforment en eaux pluviales, neige ou grêle
  • Infiltration : une partie des eaux pluviales s’infiltrent dans les nappes souterraines
  • Ruissellement : une autre partie des eaux rejoint les eaux de surfaces : rivières, fleuves, lacs…
  • Stagnation : l’eau est stockée dans les réservoirs naturels sur des périodes plus ou moins longues (ex : 8 jours de stagnation dans l’atmosphère, 17 ans dans les lacs, 2500 ans dans les océans…)

Retour à la mer : l’eau des réservoirs naturels s’évapore sous l’action du soleil puis regagne la mer et les océans.

Le cycle domestique de l’eau : comment ça se passe ?

Il faut savoir que 62 % de l’eau potable provient des eaux souterraines (nappe phréatiques superficielles et profondes). Les 38 % restants proviennent des eaux superficielles (torrents, rivières, lacs).

L’eau est prélevée par captage dans un forage ou un puits. Elle est naturellement filtrée par le sol qui permet d’en assurer la bonne qualité mais un traitement s’impose pour la débarrasser de toutes les impuretés et la rendre potable et propre à notre consommation. L’eau collectée transite dans une unité de traitement pour la filtrer. C’est ensuite qu’elle rejoint ensuite des réservoirs de stockage (citerne) ou des châteaux d’eau, par le biais de canalisations souterraines.

Des pompes permettent un stockage de l’eau en hauteur afin de l’acheminer dans les habitations via un réseau de distribution d’eau.

C’est à ce moment-là qu’elle peut être utilisée pour les usages domestiques, agricoles et industriels. Puis, après utilisation, les eaux usées sont acheminées vers une station d’épuration en charge de sa dépollution.

Elle est ensuite rejetée à la nature, avant de recommencer son cycle domestique : puisage, traitement, distribution par le réseau d’eau, dépollution, puis retour de l’eau dans la nature.

La ressource en eau : en quoi est-elle limitée ?

Sur la planète, la quantité totale d’eau disponible est tout de même assez faible : elle est inférieure à 5%. D’autre part, l’eau se renouvelle dans un cycle sans fin. Cependant, elle est inégalement répartie selon les pays : 10 pays se partagent 60 % de ces précipitations. Plus de la moitié des habitants d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie manquent d’eau potable. En effet, un habitant de la planète terre sur 3 n’a pas accès à l’eau potable.

En 2002, lors du Sommet de la Terre à Johannesburg, les nations se sont engagées à réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable. Les réserves d’eau douce restent donc limitées. Il faut donc savoir que l’eau constitue donc un bien précieux qu’il faut absolument préserver. Aussi, en France, la moitié de l’eau consommée sert à fournir de l’énergie, notamment pour le refroidissement des centrales nucléaires, les barrages hydro-électriques, etc. Et ces besoins arrivent loin devant les besoins des particuliers et collectivités locales.

La consommation d'eau au quotidien

Il faut savoir qu’en France, la consommation moyenne d’eau par personne était en 1991 de 161 litres par jour. Aujourd’hui, grâce notamment à la mise sur le marché d’appareils nous permettant une moindre consommation d’eau, elle est de 137 litres par jour. La boisson compte seulement pour 1 % de la consommation domestique. Voici ce que coûtent en eau nos occupations quotidiennes :

  • Une douche : 40 à 80 litres
  • Un bain : 150 à 200 litres
  • Robinet qui goutte : 4 litres par heure
  • La chasse d’eau : 6 à 12 litres par utilisation
  • Le lave-linge (récent) : 40 à 90 litres par lessive
  • Le lave-vaisselle : 25 à 40 litres par lavage
  • Le lavage d’une voiture : 200 litres
  • L’arrosage de la pelouse et des fleurs : 15 à 20 litres par m²
6187Pourquoi l’eau n’est-elle pas une ressource inépuisable ?

Nathalie Davoisne

Nathalie Davoisne est responsable des Relations extérieures, Médias et Études au Centre d'Information sur l'Eau.

En savoir plus