Baromètre annuel d’opinion 2021

barometre-2021
Au fil des 25 éditions du baromètre C.I.Eau/Kantar, le Centre d’information sur l’eau a dressé un panorama des mouvements d’opinion à l’égard de l’eau du robinet.
Selon les thèmes, des évolutions parfois importantes, parfois mineures, se sont dessinées.

25 ans d’enquêtes auprès des Français

Baromètre annuel d’opinion 2021

La satisfaction envers les services d’eau de proximité est stable d’année en année : plus de 8 personnes sur 10 s’en disent satisfaits. Dans le contexte d’épidémie de Covid, près de 9 Français sur 10 jugent que les opérateurs ont joué un rôle essentiel, et tout particulièrement durant les confinements de 2020, pour assurer la continuité d’un des services essentiels à la population.

Quant au prix du service de l’eau, l’observation de la courbe sur 25 ans montre que sa perception évolue avec la situation économique, même si les consommateurs se divisent en deux camps, ceux qui la trouvent plutôt chère et ceux qui la trouvent plutôt bon marché. Cette année, le sentimentgénéral qu’il y a eu des hausses des prix, entraîne 59% à juger l’eau plutôt chère (vs 54% l’an passé).

La confiance dans l’eau du robinet ne cesse depuis 2006 d’être élevée. En dépit d’une forte et légitime attention médiatique à chaque nouvelle donnée susceptible de la questionner, elle se situe quasi constamment au-delà de 80%, pour attendre 85% cette année.

La conviction que le changement climatique a des impacts sur l’eau est forte, notamment sur les pénuries, la sécheresse et la dégradation de la qualité des ressources. Globalement, on ressent une inquiétude persistante quant à de futures pénuries d’eau, qui a pris naissance avec la canicule de 2003, même si elle peut rester sensible à l’actualité des sécheresses. Ainsi, en 2021, année perçue comme pluvieuse, la crainte d’une pénurie s’est légèrement repliée (64% vs 66% en 2020).

Pour autant, sur 25 ans, le basculement de l’opinion est spectaculaire, puisqu’en 1996 seuls 32% craignaient de manquer d’eau dans l’avenir ! Peu à peu, les consommateurs ont adopté des gestes pour une utilisation plus sobre de l’eau, puisque près de 9 sur 10 se disent, année après année, attentifs aux quantités d’eau qu’ils consomment. Que ce soit dans un souci d’économie ou, bien sûr, pour la préserver des effets du changement climatique, près de chez eux ou à l’échelle de la planète.

L’inquiétude relative à la qualité des ressources diminue d’année en année tout en montrant le pessimisme pour les années qui viennent. Deux points à souligner : la conviction d’une contribution personnelle à la pollution et une meilleure perception que la dépollution des eaux usées est aussi un enjeu environnemental. La raison sans doute pour laquelle il y a une adhésion franche à accepter la réutilisation des eaux usées traitées (2017 : 82% – 2021 : 87%).

Le niveau d’information progresse d’année en année même si les indicateurs pointent la nécessité de maintenir les efforts consentis dans ce domaine et notamment sur les sujets eau & santé.

Enfin, j’ai gardé pour la fin l’usage emblématique de l’eau du robinet comme eau de boisson. Les acteurs de l’eau peuvent se féliciter que depuis 2005, l’eau du robinet soit majoritairement devenue l’eau de boisson quotidienne des Français. C’est toujours vrai cette année avec 48% de buveurs quotidiens d’eau en bouteille… et 68% de buveurs d’eau du robinet !

Ces 25 années d’enquêtes auprès des Français soulignent que leurs perceptions rejoignent le plus souvent les enjeux pour lesquels la communauté de l’eau recherche et applique des solutions pour préserver les ressources et garantir la qualité de l’eau potable.

Marillys Macé, Directrice du Centre d’information sur l’eau

Demandez le Baromètre annuel d’opinion 2021

Pour recevoir par email l’intégralité du Baromètre C.I.Eau / Kantar « Les Français et l’eau », 2021, 25ème édition, veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

6177Baromètre annuel d’opinion 2021

Marillys Macé

Directrice générale du Centre d’information sur l’eau, dont la vocation est d'apporter des connaissances pédagogiques sur l'eau distribuée et sur la gestion de l'eau en France, d'analyser les comportements des consommateurs et d'analyser le discours des médias.

En savoir plus

Lire aussi

Le Centre d'information sur l'eau vous souhaite une belle et heureuse année 2022