Comment cohabite « hydratation » et « allaitement » ?

Comment cohabite « hydratation » et « allaitement » ?

Lumière sur l'importance des apports hydriques
En période d’allaitement, les apports hydriques doivent compenser la perte d’eau liée à la production de lait.

Production de lait = perte d'eau

Saviez-vous que le lait maternel est principalement composé d’eau ? Et oui, on parle, en moyenne, de 87% d’eau. Maintenant, vous comprenez certainement mieux pourquoi il est important que la maman s’hydrate. Elle doit le faire pour compenser l’eau « perdue » afin de produire le lait.

Des besoins conséquents en eau

On estime qu’une maman va fournir entre 750 ml et 850 ml de lait maternel quotidiennement ce qui motive des apports en eau de l’ordre de plus de 2,5 à 3 litres par jour (eau des boissons, eau des aliments et eau endogène).

Comme pendant la grossesse !

Conservez vos bonnes habitudes alimentaires acquises pendant la grossesse et hydratez-vous régulièrement tout au long de la journée. Vous remarquerez d’ailleurs par vous-même que l’envie de boire est, logiquement, plus présente pendant l’allaitement.