Moins boire l’hiver

Moins boire l’hiver

Découvrez les 4 saisons de l'hydratation !
Quand arrivent l'hiver et son manteau blanc de neige, que l'on voit s'envoler les fortes chaleurs, on aurait tendance à penser qu'il est moins nécessaire de boire de l'eau. Alors, idée reçue ou logique implacable ? Eclaircissements

Le capital hydrique en hiver

Notre alimentation se charge de fournir environ un litre d’eau à notre corps chaque jour. Mais qu’en est-il du reste ? Car, qu’il fasse chaud ou froid, notre organisme a besoin d’environ deux litres d’eau par jour. Une bonne hydratation est le garant de notre équilibre physiologique. Et en hiver, notre corps a tout autant besoin d’eau pour maintenir son capital hydrique. Déplacements permanents entre endroits très chauffés et froid de l’extérieur, taux d’humidité extérieur plus faible… Ces situations viennent solliciter le capital hydrique pour « réguler » notre température. Alors, n’oubliez pas : l’hydratation c’est à toutes les saisons !

Des besoins accrus ?

La fièvre peut engendrer une consommation plus importante afin de prévenir la déshydratation. Restez vigilant surtout avec les enfants et les personnes âgées. Si l’organisme est capable de constituer des « réserves » nutritionnelles sous forme de sucres ou de graisses, l’eau y fait l’objet d’un ajustement permanent et ne peut varier que de façon très limitée. Il ne faut pas laisser un déséquilibre entre apport et perte d’eau s’installer.

Bien s'hydrater, même en hiver

Avant tout, pensez toujours à boire de l’eau, entre 1 L et 1,5 L par jour. Il est aussi possible d’opter pour des boissons chaudes, particulièrement appréciées en hiver : tisane, infusion aux fruits, bouillon dégraissé, potage, thé, café, lait ou chocolat bien chauds.