Risque de sécheresse : évaluer la situation hydrologique pour prévenir les éventuelles pénuries d’eau cet été

Sécheresse en France

D’après les météorologistes, le printemps pourrait être chaud et sec. Il est donc important de faire le point sur la situation hydrologique actuelle en France pour prévenir d’éventuelles épisodes de sécheresse cet été.

C’est la raison pour laquelle Bérangère Abba, secrétaire d’État de la biodiversité, a réuni un comité d’anticipation et de suivi hydrologique (CASH) le 16 mars dernier. Le C.I.eau fait le point sur les résultats de cette commission.

Un printemps plus chaud et plus sec ?

Cet hiver, les nappes d’eaux souterraines se sont peu rechargées en raison d’une pluviométrie relativement faible.

D’après les prévisionnistes de Météo France, les mois de mars à mai devraient être plus chauds et plus secs que la normale.

De nombreuses régions souffrent d’un déficit pluviométrique (Grand-Est, Nord de la région Aquitaine, Bretagne, Corse, Sud-Est), néanmoins les fortes précipitations en mars dans la région de Montpellier permettent de réduire ce déficit et donc de limiter les risques de pénurie d’eau cet été.

La nécessité de réévaluer les ressources en eau

La secrétaire d’État a fait savoir qu’il était important de réévaluer la situation hydrologique à la fin du printemps pour affiner les pronostics de l’été. Elle souligne notamment l’importance des travaux de prévisions menés par différents organismes pour surveiller et évaluer la ressource en eau.

Ainsi, après le CASH de mi-mars, un second CASH est programmé à la fin du printemps pour réévaluer les ressources et annoncer les éventuelles mesures nécessaires.

Une mobilisation des préfets et de nouveaux arrêtés

En attendant le prochain CASH, les préfets se mobilisent pour accompagner les acteurs économiques (et notamment les agriculteurs) dans la mise en place de mesures d’anticipation.

Aussi, face à l’intensification des épisodes de sécheresse, un nouveau cadre (1) a été voté par le Gouvernement pour améliorer la gestion de la sécheresse et renforcer les mesures d’anticipation. A ce jour, plus de 50 nouveaux arrêtés ont été publiés sur l’ensemble du territoire français.

Les particuliers peuvent consulter les arrêtés adoptés près de chez eux en consultant le site Propulvia. Un système d’alerte en ligne est également en préparation. Les préfets seront particulièrement mobilisés afin d’accompagner les agriculteurs dans la mise en place de mesures d’anticipation.

Un exercice de mise en situation programmé fin avril

Cet exercice vise à mettre en situation tous les acteurs nationaux face à une supposée canicule en avril, dans le but de les aider à optimiser la gestion de crise d’un épisode de sécheresse intense.

1 Le décret du 23 juin 2021 et la circulaire du 27 juillet 2022

Ressources

6187Risque de sécheresse : évaluer la situation hydrologique pour prévenir les éventuelles pénuries d’eau cet été

Nathalie Davoisne

Nathalie Davoisne est responsable des Relations extérieures, Médias et Études au Centre d'Information sur l'Eau.

En savoir plus

Lire aussi

Le Centre d'information sur l'eau vous souhaite une belle et heureuse année 2023