Eau potable et assainissement : un enjeu de santé publique mondial

14 décembre 2020

Le 11 décembre 2020, Marillys Macé, Directrice du C.I.eau, était l'invitée de l’émission Le Coq Chante sur RFI pour s'exprimer à ce sujet, quelques semaines après la Journée mondiale des toilettes 2020.

Plus de la moitié de la population mondiale n'a pas accès
à l'eau potable et à l'assainissement

Le 19 novembre marquait comme chaque année la Journée mondiale des toilettes, initiée par les Nations Unies pour sensibiliser l’opinion aux questions de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Au micro de Sayouba Traoré, Marillys Macé a rappelé qu’il s’agit là d’un enjeu majeur en matière de santé publique et souligné l’ampleur de la tâche restant à accomplir pour assurer à tous un accès à une eau saine.

« Plus de la moitié de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable et à l’assainissement. Chaque jour, plus de 800 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies diarrhéiques qui sont dues à ces problèmes de manque d’assainissement. C’est comme si les passagers de trois avions s’écrasaient chaque jour à cause d’une eau de mauvaise qualité. »

Marillys Macé, Directrice du Centre d’Information sur l’eau

En effet, l’accès à l’eau ne peut être dissocié de l’assainissement. Une fois que l’on a utilisé cette eau dite “potable”, nous ne nous en préoccupons plus. Pourtant ces eaux usées doivent être traitées, car il est impossible de les rejeter en milieu naturel sans les avoir dépolluées.

En France, nous disposons de toilettes à domicile et d’un système d’assainissement des eaux usées, assuré 7 jour sur 7 et 24h sur 24 par plus de 20 000 stations d’épuration qui nous protègent de risques sanitaires et de rejets polluants dans la nature. C’est une chance que n’ont pas les 4,2 milliards de personnes à travers le monde qui ne disposent pas d’installations sanitaires gérées en tout sécurité.

Pour en savoir plus, vous pouvez réécouter l’émission dans son intégralité en cliquant sur le lien ci-dessous.

Réécouter l’émission