Qualité de l’eau potable : conférence-débat en partenariat avec l’UNAF

25 octobre 2018

Le C.I.eau organise jeudi 25 octobre un débat labellisé par Toute l’Europe dans le cadre des « Consultation citoyennes sur l’Europe* », dont le but est de recueillir la parole des consommateurs sur la qualité de l’eau potable.

Quelles sont les attentes des citoyens,
pour les 20 prochaines années ?

cieau-logos

Les débats sont axés sur les points majeurs soulevés lors de la révision de la directive européenne sur l’eau potable** :

  • Transparence de l’information,
  • Paramètres de qualité,
  • Accès à l’eau pour tous, …

Programme de la conférence et intervenants

C.I.eau : Marillys Macé, Directrice générale

  • Introduction
  • Panorama et évolution de la perception des consommateurs sur l’eau et son service en France

Michel Dantin, Député européen (vidéo)

  • Introduction à la révision de la directive européenne, aux grands enjeux et objectifs

EurEau : BrunoTisserand, Président

  • Quel est le positionnement des différents états membres ?

Direction Générale de la Santé (DGS) : Nathalie Franques

  • Etat des lieux en France : Quels sont les process de contrôle qui encadrent la qualité de l’eau du robinet ?

Isabelle Gaillard : UNAF, Association nationale de consommateurs

  • Ces objectifs sont-ils conformes aux attentes des consommateurs ?
  • Information et transparence : vers une meilleure accessibilité pour être un acteur éclairé et engagé?

* «Consultations citoyennes sur l’Europe : participer, organiser, s’informer » D’avril  à  octobre  2018,  des  Consultations  Citoyennes  sur  l’Europe  se tiennent sur tout le territoire français. Elles permettent à tous ceux qui le souhaitent    d’exprimer    leurs   avis   et   leurs   propositions    sur   l’Union européenne.

**La proposition de révision de la directive 98/83/CE, relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, dite « directive eau potable » publiée le 1er février dernier, vise à renforcer la garantie de fourniture d’une eau potable de bonne qualité, à aider les consommateurs à avoir accès à cette eau et à trouver des informations fiables sur son approvisionnement. Ce projet de refonte plaide en faveur d’une transparence accrue en ce qui concerne les questions liées à l’eau et l’accès des consommateurs à des informations pertinentes.