Eau et santé

Canicule : l’eau reste notre meilleure alliée

6 août 2018

La période de canicule qui touche actuellement la France est éprouvante pour beaucoup d’entre nous. Voici quelques conseils simples pour mieux supporter les fortes chaleurs et ne pas s’exposer à des risques inutiles.

N'attendez pas les premiers signes de déshydratation

Avec les grandes chaleurs, le corps est exposé à un risque : celui de ne plus réussir à réguler sa température. La déshydratation s’installe alors, avec plusieurs signes d’alerte : une soif intense, des maux de tête, nausées, vomissements… jusqu’au fameux coup de chaleur.

Il est donc important de boire des boissons non glacées, régulièrement et en petites quantités, tout au long de la journée, même si l’on n’a pas encore soif. Lorsqu’elle se fait ressentir, la déshydratation est déjà là car la soif en est un signe tardif. Il faut donc compenser ses pertes en eau avant même l’apparition de la soif.

De toutes les boissons, l’eau est notre alliée privilégiée. Elle doit être préférée aux boissons à effet diurétique comme le thé, le café, les sodas… et bien sûr à l’alcool, qui favorise la déshydratation. Un apport en liquide de 1,5 à 2 litres par jour convient à la plupart d’entre nous, en complément d’une alimentation qui favorisera les aliments riches en eau, comme les fruits et légumes.

Il est essentiel d’éviter les activités physiques intenses au plus fort de la chaleur. Si vous ne pouvez pas l’éviter, n’hésitez pas à utiliser un brumisateur pour vous rafraîchir et portez des vêtements adaptés, légers et amples pour permettre l’aération du corps et l’évacuation de la transpiration.

Enfin, pensez à préserver la fraîcheur dans votre lieu de vie en baissant stores et volets aux heures les plus chaudes et gardant les fenêtres fermées pour laisser la chaleur à l’extérieur. N’hésitez pas en revanche à aérer le plus possibles dès que la fraîcheur s’installe.

Rappelons que face aux risques liés à la canicule, nous ne sommes pas tous égaux : les personnes âgées sont plus sensibles aux risques liées aux fortes chaleurs car avec l’âge, le corps régule moins bien sa température : un mécanisme de transpiration défaillant, une perte de la sensation de soif ou perte d’appétit, la prise de certains médicaments ou encore l’isolement sont autant de facteurs de risques à ne pas négliger. N’oublions non plus que les tous petits sont aussi très exposés. La vigilance s’impose donc, ainsi que le respect des consignes suivantes : hydratation régulière, humidification de la peau et recherche des endroits les plus frais.

Pour en savoir plus sur l’hydratation, faites le bilan avec l’application du C.I.eau :

Mon bilan hydratation