Quelle quantité d’eau prélève-t-on en Europe ?

16 août 2018

Chaque année, 218 km3 d'eau sont prélevés dans l'Union européenne. En raison de la diversité des situations économiques et démographiques, les prélèvements d'eau par usage varient d'un Etat à l'autre. 

Des disparités liées aux activités agricoles et industrielles

L’Allemagne, l’Italie, la France et l’Espagne totalisent plus de la moitié des prélèvements d’eau en Europe. Lorsque l’on raisonne en prélèvements par habitant, ce sont l’Italie, le Portugal et l’Espagne qui arrivent en tête, avec des niveaux de prélèvement d’eau par habitant bien supérieurs à ceux de l’Allemagne et à la France, ce qui s’explique principalement par les besoins de l’agriculture, notamment l’irrigation des cultures.

Le Danemark, la Suède, le Luxembourg, les Pays Bas et le Royaume Uni comptent parmi les pays dont les prélèvements d’eau par habitant sont parmi les plus bas.

Au Danemark, au Luxembourg, au Royaume Uni et en Irlande, plus de 40 % des prélèvements sont effectués pour l’approvisionnement public (eau potable destinée à la consommation domestique).

En Belgique, en Allemagne, en France et aux Pays Bas en revanche, la plus grande partie de l’eau prélevée sert à la production d’électricité. Certains pays d’Europe centrale et d’Europe du Nord (Pologne, Hongrie, Estonie, Lituanie) enregistrent les plus gros taux de prélèvement en eau pour la production d’énergie.

Dans les pays du Sud de l’Union européenne, comme par exemple l’Italie, l’Espagne, la Grèce et le Portugal, c’est l’agriculture qui prélève le plus d’eau.

Dans les pays d’Europe du Nord comme la Finlande et la Suède, on utilise peu d’eau pour les activités agricoles, mais une part importante de l’eau prélevée est destinée à l’industrie, notamment à la production de cellulose et de papier.

Pour en savoir plus sur les prélèvements et la consommation d’eau dans le monde, consultez notre article.