les eaux usées

Les eaux usées, une réalité méconnue… mais essentielle

22 mars 2017

Chacun de nous identifie le service de l’eau...
... au travers de gestes aussi simples qu’ouvrir son robinet pour boire un verre d’eau, prendre une douche ou disposer de toilettes. Cependant, une fois utilisées, les eaux « sales » évacuées via nos éviers, nos douches ou nos toilettes, entament un second parcours, bien moins connu mais tout aussi essentiel.

Collecter et dépolluer les eaux usées

En France, les eaux usées sont collectées, acheminées dans des stations d’épuration et dépolluées avant d’être renvoyées dans le milieu naturel. Collecter et dépolluer les eaux usées, c’est tout à la fois assurer l’avenir pour nos ressources naturelles en eau, préserver notre environnement, notre cadre de vie, et protéger notre santé.

Cette situation privilégiée de notre pays, un Français sur deux l’ignore pourtant… (56% des Français ignorent que les eaux potables sont nettoyées en usine avant d’être rejetées, propres, dans la nature baromètre Tns-Sofres/CIEAU Les Français et l’eau 2016).

La face cachée du service de l’eau

Avec 21 400 stations d’épuration (Bipe 2019), la France a depuis longtemps pris conscience de cet impératif sanitaire et écologique. Elle a notamment pu s’appuyer sur le savoir-faire et la capacité d’innovation des professionnels de l’eau, pour se doter de systèmes d’assainissement performants.

Les stations de traitement des eaux usées du territoire français ont une capacité épuratoire globale de 104 millions d‘équivalents-habitants (EH), dont l’entretien est primordial pour éviter les rejets directs d’eaux non épurées en milieu naturel  Les service publics d’eau et d’assainissement en France.

En moyenne, la moitié du prix du service de l’eau payé par les Français est ainsi consacrée à l’assainissement des eaux usées.