thinkstockphotos-510627476

Quels sont les bons réflexes pour bien protéger l’eau ?

Pour préserver encore et toujours notre environnement
L'eau coule de nos robinets, arrose nos cultures, nos jardins, contribue au bon fonctionnement des usines… Elle est un élément essentiel de nos quotidiens. La préserver, c'est donc mieux la protéger. Et chacun peut participer à l'effort de dépollution des eaux usées. Quels sont les bons réflexes ? Que ne faut-il surtout pas faire ? Nous vous éclairons sur ces questions.

Non aux produits polluants !

Évitez de rejeter certains produits polluants dans les égouts, surtout s’ils ne sont pas encore reliés à une installation d’épuration. Si la commune est reliée à une station d’épuration des eaux usées, ces gestes de prévention évitent de compliquer les traitements de la pollution domestique et donc de les rendre plus coûteux. De plus, certains produits peuvent être dangereux pour le personnel travaillant dans les réseaux d’assainissement.

Des systèmes de récupération de ces produits sont de plus en plus fréquemment mis en place dans les communes, renseignez-vous auprès de votre mairie. A défaut, portez vos produits polluants dans une déchetterie.

Garder l'eau propre : les gestes à ne pas faire

Pour protéger l’eau, il est formellement interdit de jeter :

  • des produits polluants dans les éviers, les toilettes ou les regards d’évacuation
  • des médicaments périmés ou entamés. Des circuits de collecte de médicaments existent, comme Cyclamed par exemple. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre pharmacien.
  • des restes de désherbants ou d’engrais utilisés pour le jardinage
  • des produits contre les rongeurs ou contre les limaces, etc.
  • des huiles de vidange neuves ou usées (rapporter les bidons non utilisés ou recueillir les huiles usées dans des bidons et les apporter chez le garagiste où un circuit de collecte spécial existe souvent)
  • des hydrocarbures, essence à détacher, essence de térébenthine, etc.
  • des fonds de pot de peinture, de produits pour vernir les bois, etc.
  • des insecticides domestiques et les produits pour protéger les bois des insectes, etc.

Il est également défendu de :

  • évacuer l’eau de pluie des gouttières de la maison dans les collecteurs d’eau usées si vous êtes raccordé à un réseau séparatif ou si vous avez une installation d’assainissement autonome
  • utiliser des broyeurs d’ordures ménagères reliés à la conduite d’évacuation des eaux.

 

Ce qui est peu recommandé

  • Laver les voitures dans le jardin : le lavage entraîne des hydrocarbures et des particules polluantes (dues aux gaz d’échappement) qui sont rejetés directement dans la nature. Les garages, les stations-service ou les stations de lavage sont, dans la plupart des cas, reliés aux stations d’épuration des eaux usées. Vérifiez auprès de votre mairie si le lavage dans la rue est autorisé ou non.
  • Jeter dans la cuvette des toilettes les lingettes (même si c’est conseillé par le fabricant !) : leurs fibres peuvent altérer le bon fonctionnement des installations d’assainissement, entraîner le changement fréquent de pièces et donc augmenter le coût de l’assainissement.

Les bons gestes pour préserver l'eau

  • Respecter ces conseils et la réglementation
  • Utiliser les produits d’entretien et de jardinage biodégradables ou sans nuisance pour l’environnement
  • Entretenir régulièrement les dispositifs d’assainissement autonome.