Comment est fixé le prix des services d’eau ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le jeudi 31 décembre 2015 15:14

Entretien avec Monsieur Stéphane Saussier, professeur de Sciences Economiques à l'Institut d'administration des entreprises de Paris, Université Paris I Panthéon Sorbonne.

Le Centre d’information sur l’eau : comment est fixé le prix des services d’eau ?

Monsieur Saussier :
Le prix de l’eau en France est déterminé selon un principe simple qui est que l’eau paie l’eau. Les consommateurs paientla fourniture de l’eau au travers de leur facture, donc tout ce qui concerne l’investissement, la gestion du service.

Lorsque vous avez une régie qui gère le service d’eau, elle fixe la facture de l’eau de manière à pouvoir payer les investissements, les coûts d’exploitation et la fourniture des services aux usagers.

Lorsque vous avez une commune qui décide de passer en délégation de service public, elle fait un appel d’offres. Elle reçoit les offres concurrentielles des opérateurs parmi lesquelles elle fait son choix. Le prix de l’eau est déterminé en fonction de la réponse à l’appel d’offre.

Le prix de l’eau serait déterminé de manière opaque, ou aléatoire. On a mené une étude sur cette question à la Sorbonne avec une très grande base de données de l’Institut Français de l’Environnement, qui concerne plus de 5 000 collectivités entre 1998 et 2008 et qui représente plus de 75 % de la population desservie en eau en France. On s’aperçoit que le prix de l’eau s’explique lorsque l’on met en relation le prix avec les caractéristiques du réseau, la densité de population, le type de traitement, la difficulté à fournir le service.

Il n’a donc pas de mystère, le prix de l’eau reflète bien les difficultés à gérer l’eau et à fournir l’eau au citoyen et au consommateur. Monsieur Saussier dirige la Chaire de recherche sur l'Economie des Partenariats Public-Privé. Il s'intéresse plus particulièrement aux questions d’organisation des services publics et à l'efficacité des partenariats public-privé.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.