19 novembre : la Journée Mondiale des toilettes

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 10 novembre 2015 10:08

L'Assemblée générale des Nations Unies avait adopté l’année dernière une résolution reconnaissant la Journée mondiale des toilettes, célébrée chaque 19 novembre. Vous pouvez soutenir le mouvement sur twitter en partageant le mot-dièse suivant : #thankyoutoilet

" 2,5 milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à des toilettes, et on compte plus de gens ayant un téléphone portable que des toilettes. "
- Matt Damon

Créée en 2001 par l'Organisation mondiale des toilettes (World Toilet Organization), cette journée a pour objectif de promouvoir les toilettes et améliorer la santé publique à travers le monde.

2,5 milliards de personnes à travers le monde n'ont pas accès à des installations sanitaires améliorées (des toilettes correctes !) Parmi elles, 1,1 milliard de personnes font leurs besoins dans la nature soit 15% de la population. La rareté de l'eau rend les toilettes parfois inexistantes.

Faire ses besoins dans la nature peut apparaître sans danger. Or, cette pratique comporte des risques sanitaires et environnementaux pour les individus et pour des communautés entières. Le manque d'accès à des installations d'assainissement et d'hygiène est l'une des causes principales de propagation des maladies et de décès : près de 2.000 enfants meurent chaque jour de maladies, évitables, liées à la diarrhée.

La World Toilet Organization estime que chaque année plus d'un million et demi d'enfants et de bébés de moins de 5 ans meurent à cause de diarrhées et autres maladies venant de mauvaises conditions d'hygiène, à commencer par les sanitaires. Fournir des toilettes pourrait participer à sauver la vie de plus de 200.000 enfants chaque année.

Le Centre d’information diffuse une brochure sur l’hygiène, gratuitement sur commande à l’adresse suivante : http://www.cieau.com/mediatheque/les-brochures-eau-sante

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.