84% des habitants du quart Nord-Ouest satisfaits du service de l’eau dans leur commune

Par le Centre d'information sur l'eau, le jeudi 5 novembre 2015 15:23

Marillys Macé, directrice du Centre d'information sur l'eau, a présenté le 19 octobre 2015 à Nantes les résultats du baromètre régional CIEAU/ TNS-Sofres « Les Français et l’eau » sur la perception des habitants du quart Nord-Ouest sur leurs services d’eau et d’assainissement. A cette occasion, elle répondait aux questions de France Bleu Mayenne.

Le quart Nord-Ouest, très représentatif de l’ensemble de la France

France Bleu :(…) merci de nous dévoiler ces résultats en avant-première. Dites-nous, qu’est-ce qu’il ressort globalement de cette étude ? […]

Madame Macé : Votre région est représentative du reste de la France. L’eau du robinet a une image très positive. Les services publics de l’eau et de l’assainissement s’avèrent être les services publics de proximité les plus appréciés par la population. Nous sommes à 84 % de satisfaction. C’est aussi la très grande confiance (84 %) qu’ont les consommateurs dans leur eau du robinet. […]

[…] Vous nous dites confiance dans l’eau : cela veut dire au point de la boire ?

Madame Macé : Au point de la boire. En France, et dans votre région, on est un buveur mixte qui boit de l’eau du robinet et de l’eau en bouteille, en donnant quand même sa faveur à l’eau du robinet puisque presque 7 Français sur 10 boivent de l’eau du robinet et à peine la moitié qui boit de l’eau en bouteille. Cette confiance s’appuie sur les contrôles : plus de 9 Français sur 10 savent que l’eau est très contrôlée, que les normes sont très exigeantes. Donc ce n’est pas une confiance donnée à l’aveugle.

Accèder au podcast

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.