La potabilisation de l’eau

Par le Centre d'information sur l'eau, le lundi 29 octobre 2012 10:31

L’eau, dans la nature, n’est pas potable en l’état, contrairement à ce que l’on peut penser. L’eau captée dans la ressource naturelle doit passer par des étapes d’affinage pour qu’elle soit rendu propre à la consommation humaine

Ruisseau

Le parcours d’une eau devenue potable

Selon la qualité l’eau recueillie à l’état brut, le processus de potabilisation de l’eau peut être plus ou moins complexe. La plupart des traitements sont des traitements physiques faisant appel à des machines sophistiquées pour restreindre le plus possible les traitements chimiques.

L’eau est tout d’abord captée à partir d’une nappe souterraine ou d’un fleuve, d’un lac ou d’une rivière locale, afin d’être acheminée par une canalisation jusqu’à l’usine de production d’eau potable la plus proche.

Un « dégrillage » débarrasse l’eau recueillie des gros déchets amassés dans la nature. L’eau passe au travers de barreaux espacés de 5 centimètres, avant d’être tamisée pour supprimer toutes traces de sable et de plancton.

Lors de ces deux étapes,  on a récupéré 90 % des déchets. Une étape de « floculation » et de « décantation » de l’eau en bassin est alors exécutée afin de séparer le liquide des parties solides restantes en favorisant leur agglomération. Ensuite, vient l’étape de « filtration » les fines particules invisibles en suspension au moyen de matières tels que le sable et les charbons actifs en grains.

Le rôle du chlore dans la potabilisation de l’eau

Vient enfin la désinfection par le chlore, l’ozone ou les ultra-violets pour éliminer les germes pathogènes. Une petite quantité de chlore est ajoutée pour que l’eau maintienne ses qualités sanitaires durant son trajet dans nos canalisations et ainsi éviter toutes contaminations microbiologiques. L’eau potable est stockée dans des réservoirs (châteaux d’eau) de manière à gérer le débit en fonction de la demande et d’assurer une alimentation en eau 24H sur 24.

De la ressource au robinet, les distributeurs d’eau ainsi que les Agences Régionales de Santé, ARS, réalisent des millions d’analyses chaque année : autant dire qu’il n’existe pas d’aliments aussi surveillés que l’eau.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.