Les aliments frais et l’eau du robinet… en tête des produits jugés sûrs pour la santé humaine.

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 22 septembre 2015 20:35

C’est ce que révèle le CREDOC dans sa nouvelle enquête...

L’eau du robinet en tête des produits jugés sûrs pour la santé humaine des Français, selon l’ANSES (édition 2015 du baromètre Anses/Crédoc sur la perception des risques sanitaires)

L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation de l’Environnementale et du Travail) a publié, en septembre 2015 un « Baromètre de la perception des risques sanitaires 2015 », réalisée par le Crédoc.

 

les-aliments-frais-et-l-eau-du-robinet-en-tete-des-produits-juges-surs-pour-la-sante-humaine

 

L’enquête nous révèle que « les aliments frais et l’eau du robinet, qui sont à la fois très présents dans le quotidien des ménages… s’affichent en tête des produits jugés sûrs pour la santé humaine ». L’étude explique que les aliments frais, comme l’eau du robinet sont « probablement davantage associés à des produits « naturels » que ceux ayant fait l’objet d’une intervention industrielle (plats préparés, insecticides) ».

Ces résultats confirment l’engouement des Français, pour l’eau du robinet, que l’on retrouve dans le baromètre TNS-SOFRES/CIEAU « Les Français et l’eau » publié en avril 2015. Les Français affichent, en effet, une préférence pour l’eau du robinet : 66% d’entre eux déclarent boire de l’eau du robinet quotidiennement tandis que seuls 48% déclarent boire de l’eau en bouteille tous les jours ou presque.

L’Anses a publié, en 2014, un rapport sur la qualité de l’eau du robinet en France faisant état de l’amélioration constante depuis les années 2000 du taux de conformité de l’eau distribuée.

Dans ce rapport, l’Anses indique notamment, qu’en 2012 :

  • • « 99,1% de la population a été desservie, en permanence, par de l’eau respectant la limite de qualité pour les nitrates,
  • • 95,5% a été alimentée par de l’eau conforme, en permanence, aux limites de qualité pour les pesticides »

 

 

 

 

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.