Interview de Marillys Macé sur Radio Classique

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 15 janvier 2013 09:10

À l'occasion de la journée mondiale de l'eau, Marillys Macé, Directeur du Centre d'information sur l'eau, explique les raisons de la variation du prix de l'eau du robinet dans le journal sur les ondes de Radio Classique.

radio-classique

NICOLAS PIERRON

C’est aujourd'hui la « Journée mondiale de l’eau », une occasion de se pencher sur notre facture.


MARIE HELENE DUVIGNAU

Eh oui, une initiative qui revient à 60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS et à la fondation « France libertés », qui proposent aux
Français de participer à une enquête. L’objectif, c'est d’établir une cartographie complète du prix du service de l’eau, savoir en fait combien coûte l’eau, commune par commune et qui la gère, et ce avant l’arrivée à échéance d’ici à 2015, des contrats des _ des communes. Des questions intéressantes quand on sait que les prix peuvent varier de 1 à 7 selon les communes. Pourquoi de tels écarts ? Elément de réponses avec Amandine COLLONGETTE.


AMANDINE COLLONGETTE

C'est le maire de votre commune qui fixe le prix de l’eau, un prix déterminé en fonction des investissements. Par exemple si l’on habite dans une zone où l’accès à la ressource en eau est compliqué, la note, elle, sera salée.
Ce qui rentre en compte aussi, c'est la qualité de l’eau, un traitement important entraine des coûts conséquents, tout comme la rénovation des infrastructures.


MARILLYS MACE, directeur du Centre d’information sur l’eau

Ce n'est pas l’eau qui a un prix, en tant que produit, mais c'est l’ensemble des services qui ont un coût. Je m’explique. La ressource en eau,
elle est gratuite, seulement la ressource en eau, elle n'est pas potable, donc si on veut avoir une eau qui est sûre, une eau qui est très contrôlée, une eau qui et disponible 24 heures sur 24, eh bien ce sont différents services et ils ont un coût.


AMANDINE COLLONGETTE

Et sur votre facture, 45 % est consacré à l’acheminement de l’eau, jusqu’à votre robinet et à la production d’eau potable, 37 % à a dépollution et le reste ce sont des taxes reversées aux organismes publics.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.