2014-baromètre-sud-ouest-1

Résultats Quart Sud-Ouest 2014

Perceptions des habitants du Quart Sud-Ouest sur leurs services d’eau et d’assainissement
Dans le but de toujours mieux connaître l'opinion des Français sur l'eau et son service, le Centre d'information sur l'eau a étudié avec TNS Sofres quelles sont les différences d'appréciation, par rapport à l'opinion nationale, des habitants des quarts Sud-Est, Sud-Ouest, Nord-Ouest et Nord-Est du pays, ainsi que de l’Île-de-France.
Un tri des réponses par régions a donc été effectué à partir des résultats de la dernière édition du baromètre annuel "Les Français et l'eau" publiée en mai 2014 et réalisée suite à l'interrogation en ligne d'un échantillon de 1004 individus représentatifs de la population française de 15 ans et plus.
Dans ce découpage régional, le quart Sud-Est est composé des régions PACA, Rhône-Alpes, Auvergne, Languedoc-Roussillon et Corse.

Les Français et l'eau - Baromètre régional C. I. Eau / TNS-Sofres

Le point de vue du C.I.eau

Le quart Sud-Ouest du pays, un peu plus amateur d’eau du robinet, mais aussi plus inquiet des ressources naturelles.

Lorsque l’on étudie leurs perceptions de l’eau et de ses services, les habitants du quart Sud-Ouest du pays se caractérisent en premier lieu par une inquiétude sensiblement plus marquée que la moyenne des Français à l’égard des ressources en eau. Qu’il s’agisse de leur qualité ou de leur disponibilité, la question des ressources naturelles en eau préoccupe manifestement l’opinion de cette vaste région.

Concernant plus spécifiquement l’eau du robinet et son service, les habitants du quart Sud-Ouest s’estiment un peu mieux informés à son sujet. Ils déclarent en outre en consommer plus volontiers, au quotidien, que le reste de la population, au détriment de l’eau en bouteille. Un goût plus prononcé pour l’eau du robinet qui peut être à rapprocher du fait que, dans ce quart du territoire, l’eau est jugée plus douce et, donc, moins calcaire que par la moyenne des Français. Un constat confirmé par un moindre recours déclaré aux adoucisseurs d’eau.

Le quart Sud-Ouest trouve, dans l’ensemble, sa facture d’eau plus facile à comprendre que la moyenne nationale. Dans le même temps, ses habitants sont un peu moins convaincus de la nécessité d’investissements importants pour le traitement de l’eau potable ou la dépollution des eaux usées.

Pour le reste des perceptions dont ils témoignent vis-à-vis des services de l’eau, les habitants du quart Sud-Ouest s’inscrivent globalement dans la moyenne nationale.