En France, l’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé

28 novembre 2017

Qualité de l'eau : d'où vient l’eau du robinet en France ?
Les Français sont toujours plus nombreux à faire confiance à l’eau du robinet, mais les idées reçues sur le parcours de l’eau persistent.

De la source au robinet

Le Figaro a interrogé le Centre d’Information sur l’Eau dans le cadre d’un dossier consacré à la qualité de l’eau en France. 73% des Français pensent que l’eau potable existe à l’état naturel, selon le Baromètre annuel Tns-Sofres/C.I.Eau. De même, la moitié des personnes interrogées supposent que les eaux usées peuvent être directement transformées en eau potable.

En réalité, il est rare que l’eau soit naturellement propre à la consommation. Les eaux puisées dans les ressources subissent plusieurs traitements avant d’être conforme aux normes européennes et de remplir les 60 critères de qualité établis par l’OMS. Ces traitements garantissent une consommation sans danger aux personnes les plus fragiles (nourrissons, femmes enceintes…)

«La réglementation impose en priorité une qualité sanitaire : fournir à l’utilisateur une eau garantie contre tous les risques, immédiats ou à long terme, que ces risques soient réels, potentiels ou même simplement supposés. Ensuite, une eau de qualité organoleptique : offrir une eau agréable à boire, claire, inodore et équilibrée en sels minéraux», explique Nathalie Davoisne du C.I.Eau.

Les eaux usées, quant à elles, sont assainies lors de leur passage par la station d’épuration qui les nettoient de 90% des polluants (savons, produits nettoyants, résidus…) avant d’être rejetées dans la nature.

Le Figaro fait également le point sur les polluants qui peuvent être présents dans l’eau du robinet et leurs éventuels risques sanitaires. Comme le rappelle Nathalie Devoisne, “l’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé. Elle est obligatoirement potable et de qualité comparable à celle des eaux en bouteille.”

Lire le dossier sur LeFigaro.fr