Réutilisation des eaux usées traitées - un formidable procédé d’économie circulaire

Réutilisation des eaux usées traitées : un formidable procédé d’économie circulaire

Le changement climatique, qui se traduit notamment par des épisodes de sécheresse répétés, combiné à l’évolution de nos usages de l’eau et à la croissance démographique nous incitent fortement à revoir nos modèles de gestion de l’eau pour garantir un accès à l’eau durable pour tous et de manière raisonnée.
C’est pourquoi la REUT (Réutilisation des Eaux Usées Traitées) est un procédé d’économie circulaire qui constitue une excellente alternative pour répondre de manière durable à ces nouveaux défis.
Mais comment les eaux usées traitées sont-elles recyclées ? Et en quoi la REUT peut-elle être bénéfique d’un point de vue environnemental, sociétal et économique ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Pourquoi la REUT s’inscrit dans le principe de l’économie circulaire ?

Source : Sauvonsleau.fr

Source : Sauvonsleau.fr

Aussi, en cherchant à optimiser le flux des ressources en eaux de leur conception à leur fin de vie, la REUT s’inscrit totalement dans les principes de l’économie circulaire.

Elle s’inspire du cycle naturel de l’eau et s’appuie naturellement sur le traitement des eaux usées et le recyclage de l’eau. Cela évite les gaspillages et permet de revaloriser les ressources pour d’autres types d’utilisation.

Quelles sont les types d’eaux usées pouvant être recyclées ?

Les eaux usées proviennent essentiellement des activités urbaines et industrielles dont le rejet dans la nature risque de polluer l’environnement. C’est pourquoi ces eaux usées sont traitées dans des stations d’épuration avant de retourner dans la nature.

Heureusement certaines eaux usées traitées peuvent trouver de nouveaux types d’utilisation. Ces réutilisations permettent non seulement d’économiser les ressources en amont mais aussi de diminuer le volumes des rejets pollués dans la nature.

On peut distinguer trois grandes catégories d’eaux usées pouvant être traitées et recyclées :

  • Les eaux grises des stations d’épuration issues des eaux usées domestiques faiblement polluées
  • Les eaux résiduaires internes des industries
  • Les eaux pluviales urbaines

Quels peuvent êtres les nouveaux usages des eaux usées traitées ?

La Réutilisation des Eaux Usées Traitées consiste à la fois à traiter puis à réutiliser les eaux usées. Lorsqu’elles sont traitées, ces eaux peuvent être valorisées de diverses manières.

La production d’énergie

Avant leur épuration, les eaux usées dégagent des matières organiques qui peuvent être utilisés dans des digesteurs en vue de produire du biométhane (ou biogaz), une énergie renouvelable issue de la biomasse.

L’irrigation agricole

Beaucoup moins chère que l’eau potable, la réutilisation des eaux usées traitées pour irriguer les cultures représente non seulement une source d’économie importante pour le secteur agricole mais ces eaux sont également enrichies en nutriments.

L’utilisation par les collectivités

La REUT est également pratiquée par les collectivités qui peuvent ainsi arroser leurs espaces verts, les golfes, nettoyer les espaces publics et lutter contre les incendies.

Le nettoyage pour les industries

Les industries peuvent également réutiliser les eaux usées pour nettoyer leurs équipements.

La recharge des nappes phréatiques

Dans certains cas, la réutilisation des eaux usées dépolluées peut servir à recharger les nappes phréatiques dont le niveau a baissé consécutivement à des épisodes de sécheresse.

Quels sont les avantages de la REUT ?

La pratique de la REUT (également appelée Water Reuse, Reuse pour « Re-use ») comporte de nombreux avantages à différents niveaux. On observe trois principaux bénéfices :

Les bénéfices environnementaux

  • Les eaux usées traitées contiennent des matières organiques qui permettent de limiter l’utilisation de pesticides et autres intrants toxiques dans la nature, les cultures agricoles notamment.
  • Les eaux usées traitées permettent de maintenir un niveau satisfaisant des nappes phréatiques évitant ainsi la détérioration des eaux souterraines.
  • La REUT est un procédé moins polluant que la désalinisation (ou dessalement) d’eau de mer.
  • Les eaux usées traitées peuvent être déversées dans les zones côtières sans risque pour l’environnement.

Les bénéfices sociétaux

  • L’application des principes de l’économie circulaire à travers la REUT permet de lutter contre le gaspillage et de bénéficier de nouvelles ressources sans avoir recours au captage d’eau potable.
  • La Réutilisation des eaux usées traitées permet de réduire l’indice mondial de stress hydrique. A ce jour, plus de 40 % de la population mondiale est confrontée à un risque élevé de stress hydrique.

Les bénéfices économiques

  • Utilisée en circuit interne, la REUT permet à l’industrie de réduire de 40 à 90 % sa consommation d’eau, ce qui représentent de sérieuses économies pour les entreprises.
  • La REUT encourage une tarification plus appropriée de l’eau.
  • En cas d’épisodes de sécheresse intense entraînant des restrictions d’eau potable, la REUT permet de limiter les pertes économiques en proposant une alternative durable à la gestion de l’eau.

Vers une pratique plus importante du REUT…

A ce jour les eaux usées traitées représentent des millions de m3 dont une très faible proportion est réutilisée.

En France, moins de 1 % des eaux usées épurées sont réutilisées, loin derrière l’Italie et l’Espagne qui utilisent entre 8 et 14 % de leurs eaux usées traitées et très loin derrière Israël avec 80 % de REUT. C’est dans les pays où les ressources en eaux sont les plus faibles que la pratique du REUT est la plus couramment utilisée. Par exemple, la ville de Mexico réutilise 100 % de ses eaux usées pour l’irrigation de leurs cultures (85 000 hectares).

Heureusement la réglementation est en train de changer pour encourager le plus possible ce type de pratique, l’objectif fixé par la Commission Européenne étant de multiplier par 6 les volumes d’eaux usées recyclés.

A cet effet et dans le cadre de la première lecture du projet de loi Économie Circulaire, les sénateurs français ont déposé en octobre 2019 un amendement visant à faciliter l’utilisation de plus grands volumes d’eaux non conventionnelles (REUT, utilisation des eaux de pluie en remplacement d’eau potable…).