Bassin versant

Qu’appelle t’on un bassin versant ?

Un bassin versant correspond à l’ensemble de la surface qui reçoit les eaux qui circulent vers un même cours d’eau ou vers une même nappe d’eau souterraine.
Il se délimite par des lignes de partage des eaux entre les différents bassins. Ces lignes de partage sont des frontières naturelles qui correspondent aux lignes de crêtes. La pluie qui tombe d’un côté ou de l’autre de cette ligne de partage alimentera deux bassins versants situés côte à côte. Le bassin versant d’un fleuve est composé par les sous-bassins versants de ses affluents.

Comment fonctionne un bassin versant ?

Le bassin versant est constitué d’une rivière principale qui prend sa source sur les hauteurs en amont (la tête d’un bassin). Cette rivière s’écoule dans le fond de la vallée pour se jeter dans un fleuve ou rejoindre la mer en aval, à l’exutoire du bassin versant.

Durant son parcours, la rivière collecte l’eau qui vient de tous les points du bassin versant : affluents, pluie, glaciers, eau souterraine.

En amont du bassin, la pente étant plus forte, la force de ‘eau emporte de petites particules de terre : c’est le phénomène d’érosion. En aval, dans les zones plus calmes, avec une pente et un courant plus faibles, les particules de terre se déposent : c’est la sédimentation.

Chaque bassin versant est unique : par sa taille, sa forme, son orientation, la densité du réseau hydrographique, le relief, la géologie, le paysage de cultures, haies, forêts ou plans d’eau…, climat, urbanisation et activités humaines. Tout cela va influencer la qualité des cours d’eau qui le traversent.

La présence de l’homme

Sur un bassin versant, on observe les différentes activités humaines : présence d’habitations, de villages, de villes, d’infrastructures, d’industries, de cultures, de troupeaux, d’activités de loisirs, de tourisme, de stations de traitements des eaux, de barrages…

Aménager le territoire et utiliser l’eau pour ces activités ont un impact sur le bassin versant que ce soit sur la qualité de l’eau, sa quantité ou sur le fonctionnement du bassin hydrographique.

Pour que le fonctionnement des écosystèmes soit garanti et que l’ensemble des usages soit satisfait, il faut maintenir une ressource en eau suffisante en quantité et en qualité. C’est ainsi qu’il faut que tous les utilisateurs de l’eau du bassin versant s’entendent sur une gestion concertée. Pour cela, ils se réunissent et trouvent ensemble les solutions et fixent des objectifs d’utilisation et de préservation de la ressource en eau. Il est donc indispensable qu’il y ait partage et solidarité autour de la ressource en eau.

Cette gestion doit se faire sur le territoire du bassin versant car les besoins et les impacts de tous les acteurs dépendent d’un même cours d’eau. En effet, l’échelle du découpage administratif de la France est inconnu des rivières et des eaux souterraines.