Faut-il un prix unique de l'eau, ou des prix locaux pour le consommateur ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 10 novembre 2015 09:57

Le représentant des entreprises de l’eau, auxquelles font appel les collectivités organisatrices du service d’eau, donne un avis sur les tarifs de l’eau et de l’assainissement.

« Un prix unique de l’eau déresponsabiliserait les élus locaux »

« Avoir un prix unique sur l’ensemble du territoire français présenterait certainement un inconvénient en terme d’urbanisme et d’aménagement du territoire. S’il y a un prix unique de l’eau en France, cela veut dire que les aménageurs, les promoteurs etc. ne se soucieront pas tellement de la difficulté d’amener de l’eau potable à tel endroit ou de collecter les eaux usées

Si vous regardez ce qui se fait à l’international, par exemple aux Etats-Unis, des villes ont été aménagées sans aucun bon sens parce qu’elles ont étés aménagées dans des zones très arides, et aujourd’hui, le problème d’amener l’eau est un vrai sujet.

En France, ce niveau de fixation très local du prix de l’eau a cet intérêt là. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas viser une meilleure uniformisation du prix de l’eau. Sur un territoire déterminé. C’est tout à fait souhaitable. Et cette uniformisation, elle est à la fois le fait de la législation : l’Etat réglemente la structure tarifaire de l’eau en France. Les services de l’eau savent qu’ils ne doivent pas dépasser tel montant pour l’abonnement etc.

Le deuxième point d’amélioration, c’est certainement l’augmentation de la maille : c’est-à-dire faire en sorte que les communes se regroupent, et qu’elles fixent sur un territoire de plus en plus large des prix de l’eau. Du coup, en fixant dans un territoire de plus en plus large, au sein d’intercommunalités, un prix de l’eau unique, on gomme les quelques inégalités qui existent sur le territoire. «

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.