Faut-il un prix national des services d'eau ? (1/2)

Par le Centre d'information sur l'eau, le jeudi 1 octobre 2015 08:55

Question posée dans cette vidéo à Tristan Mathieu, délégué général de la fédération professionnelle des entreprises de l'eau (FP2E)


Prix unique de l'eau : l'avantage de la simplicité, mais de nombreux inconvénients

« Un prix unique de l’eau, cela pourrait avoir des avantages, et certainement certains inconvénients. Si on pense à ce qu’apporterait un prix unique de l’eau, […] chaque Français paierait exactement le même prix au m3. Le problème c’est que l’on déconnecterait complètement ce prix de la vraie valeur de l’eau. Et c’est important parce que le prix est aussi le reflet de la pollution de l’eau, de la difficulté à traiter l’eau, peut-être des investissements nécessaires pour rejeter de l’eau dans le milieu naturel. Et finalement ce signal prix est important aussi pour dire au consommateur : cette eau est fragile à tel endroit, et peut-être moins fragile à tel autre.

Le prix des services d’eau fixé par chaque commune permet une prise en compte très importante des réalités locales…

Si on va vers un prix unique de l’eau, on irait certainement vers une déresponsabilisation des élus locaux. Aujourd’hui, à partir du moment où le maire fixe le prix de l’eau, le citoyen sait qu’il doit aller voir le maire pour être plus ou moins content du niveau du prix de l’eau. Il y a une responsabilité locale à un échelon de proximité : les Français connaissent le maire et savent que c’est lui qui a fixé le prix de l’eau. Si demain vous faites un système national, cela sera autre chose ; qui sera peut-être comparable à ce qui s’est fait dans le secteur de l’électricité

… y compris pour les associations de consommateurs

En tout cas il n’y aura pas cet apport local qui est très important. Y compris d’ailleurs pour les associations de consommateurs, qui sont impliquées dans les commissions consultatives des services locaux, là ou elles le sont beaucoup moins dans les réseaux d’énergie. »

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.