Quels sont les liens entre radon et eau du robinet ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le mercredi 28 mai 2014 07:28

Aucune étude médicale n'a démontré un lien direct entre l'ingestion de radon par l'eau de boisson et un effet cancérigène.

Jean-Luc Godet, directeur des rayonnements ionisants et de la santé à l'Autorité de Sûreté Nucléaire, nous éclaire.

« Le radon, gaz radioactif d'origine naturel, provient de la désintégration atomique de l'uranium et du thorium, qui est présent naturellement dans le sous-sol. Après le tabac, le radon dans l'air est le second facteur de risque de cancer du poumon. Il a été classé cancérogène par l'OMS. Il pourrait représenter aujourd'hui 5 à 12 % des cancers du poumon en France. Dans ce contexte, la réduction des expositions au radon dans l'air des habitats constitue une priorité de santé publique.

Un second plan national de gestion des risques lié au radon atmosphérique devrait comprendre des mesures obligatoires de la mesure de radon dans l'habitat. Il devra introduire également une nouvelle cartographie des zones prioritaires de mesures de radon dans l'air. Il contiendra également de nouvelles règles de construction pour les bâtiments neufs, et également tout un travail sur la qualification des organismes et des personnes pour les diagnostics de bâtiment.

Que peut-on dire du risque radon lié à l'eau du robinet, par rapport à notre santé ?

Première chose : il n'existe pas aujourd'hui de risque spécifique par ingestion : c'est-à-dire de risque qui serait bien documenté au niveau scientifique. Cela étant, ce risque-là est malgré tout pris en compte dans les contrôles de qualité réglementaires puisque la surveillance obligatoire de la qualité radiologique des eaux prend en considération les composants les plus radiotoxiques du radon.

Deuxième point : une partie du radon dans l'air pourrait être apporté par l'eau du robinet. Cela peut être montré dans le cadre d'habitat isolé, alimenté par des puits individuels. Dans ce contexte, l'ASN et le ministère de la santé réfléchissent à une probable évolution de la surveillance réglementaire de la qualité radiologique des eaux de consommation des eaux du robinet, avec l'intégration de la mesure du radon. En faisant cela, la France aura totalement pris en compte les dernières recommandations de la Commission européenne. Pour élaborer ce complément de réglementation, il y a encore quelques questions techniques à régler. Par exemple : faut-il imposer cette surveillance sur l'ensemble du territoire français, ou plutôt la cibler sur les zones prioritaires en matière de radon ? Faut-il que tous les réseaux de distribution de ces eaux soient concernées ou simplement les réseaux de petite dimension ? »

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.