Pressions sur la ressource en eau : la communauté internationale se mobilise-t-elle ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le lundi 19 mai 2014 07:26

L'eau oblige les états à coopérer selon Alexandre Adler, spécialiste des questions internationales, interrogé par Le Centre d'information sur l'eau.


Face aux pressions sur la ressource en eau, la... par mycieau

La communauté internationale se mobilise-t-elle ?

« J'aurais envie de dire oui et non. Non, car les grandes actions qui devaient être menées ne peuvent l'être au niveau local. Elles doivent l'être, si j'ose dire, au niveau planétaire, c'est-à-dire en fait au niveau de grande régions géographiques : les frontières n'arrêtent pas le cours de l'eau ou la météorologie ! Et là, bien entendu, les réticences sont énormes car chacun veut sa souveraineté.

La communauté internationale, en l'occurrence l'Union européenne, devrait faire un plan d'approvisionnement en eau puisqu'il y a toujours un excédent d'eau dans toute la partie Nord de l'Europe et il y a des problèmes qui se poseront de plus en plus. La Catalogne n'est qu'un exemple, l'Andalousie bien sûr, le sud de l'Italie, la Grèce auront besoin d'eau. Que va-t-on faire ? Il faut se mobiliser. On va alors trouver toutes sortes d'objections : locales, politiques, etc. En ce sens, je dirais que la communauté internationale ne se mobilise pas.

La conscience écologique a fait des progrès énormes

La conscience écologique a fait des progrès énormes — quelquefois je pense même qu'elle en a fait trop (...). En tout cas, le sentiment que nous sommes dans un monde de ressources finies, que nous avons une responsabilité collective pour le destin de la planète dont l'eau est un élément important ; c'est quand même un sentiment qui est en train de devenir majoritaire, au moins dans les pays développés.

Dans les pays qui sont encore en développement, les problèmes de l'eau sont tellement aiguës, dans certains cas, qu'il n'y a pas besoin de faire de la propagande ; en revanche il faut trouver des moyens adaptés d'aide.

Dans les objectifs du Millénaire, l'idée était de rendre 80 % de la population indépendante de sources d'eau polluées de manière à la fois à pouvoir accéder en matière de santé et d'agriculture aux conditions plus normales qu'ils sont en droit d'attendre.

A côté de projets macro - politiques, au niveau des États voire des grandes régions, il y a de la micro - politique et c'est là que la mobilisation est peut-être en train d'arriver ici où là à des résultats. Si par exemple chaque village français – il y a des syndicats d'agriculteurs, des chambres d'agriculture qui sont conscientes du phénomène – adopte un village ou un groupe de village malien ou burkinabé pour tout simplement paye pour installer des puits, donner des aides pour que des infrastructures simples permettent d'améliorer le bilan hydrique de certaines régions très menacées aujourd'hui ; c'est une prise de conscience qui me paraît très importante.

La population de la Terre n'est pas condamnée à la souffrance liée à l'approvisionnement

Il faut que l'opinion pèse en faveur de solutions permettant de vaincre la pénurie d'eau : c'est-à-dire comme toujours diminuer la consommation, mais intelligemment (sans pessimisme écologique), et il faut aussi augmenter la disponibilité.

Je ne pense pas que la population de la Terre soit condamnée à la souffrance en matière d'approvisionnement en eau (même si cela est considéré comme largement utopique à cause du gaspillage) car on peut changer les technologies, changer les approches, changer les politiques, et cela me paraît être l'aspect essentiel. »

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.