A quoi voit-on qu’une eau est de bonne qualité ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 22 septembre 2015 14:14



une femme examine leau de la rivière

Une grande majorité des consommateurs se déclarent satisfaits de la qualité de l'eau du robinet de leur domicile*. Si l'eau est abondante sur Terre, elle n'est cependant presque jamais potable à l'état naturel. Sa potabilisation exige des savoir-faire multiples et complexes pour répondre à des normes très strictes qui garantissent la qualité de l'eau, de la ressource aux robinets des consommateurs.

On reconnaît une eau de bonne qualité quand elle peut être consommée sans risque pour la santé.

Le traitement de l'eau en France

En France, les eaux brutes destinées à la consommation humaine proviennent en majorité de nappes souterraines (6§ %) et des eaux de surface (3' %). Les traitements de potabilisation de l'eau sont plus ou moins poussés, en fonction de la qualité initiale des eaux brutes. Dans l'esprit du public, le mot « traitement » est souvent associé à l'idée de produits chimiques pour traiter l'eau du robinet. Or le plus souvent, le traitement de l'eau fait appel à des procédés physiques, biologiques et physico-chimiques. Le traitement chimique intervient pour la désinfection (chlore, ozone). Les étapes de la potabilisation sont le captage, le dégrillage, le tamisage, la floculation et décantation, la filtration de l'eau, la désinfection, la chloration finale (c'est cette étape permet de conserver la qualité de l'eau dans les canalisations jusqu'au robinet) le stockage et l'utilisation.

L'eau : un produit sous surveillance permanente

L'eau devenue potable peut être bue, sans risque pour la santé. La surveillance rigoureuse et les nombreux contrôles qu'elle subit, dans l'usine de traitement et tout au long de son parcours, font de l'eau du robinet le produit alimentaire le plus contrôlé de France.

* D'après les résultats de notre baromètre TNS/SOFRES sur l'opinion des Français sur l'eau

Photo Thinkstockphotos.fr © iStockphoto

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.