La vie de château : le bain (2/2)

Par le Centre d'information sur l'eau, le mercredi 23 septembre 2015 09:17

Georges Vigarello, histoirien et co-commissaire de l’exposition temporaire « La Toilette. Naissance de l’intime » actuellement au musée Marmottan Monet, nous explique le rôle du bain dans la vie seigneuriale.

Georges Vigarello : « (…) De la tapisserie « la Dame à la licorne », il y a une deuxième interprétation possible et qui est liée également à la façon dont on peut apprécier la présence des personnages qui sont autour. Cette autre interprétation c’est le fait que le bain peut aussi être un bain de thérapie : il est possible ici que la personne se soit baignée parce qu’elle n’a pas la meilleure santé possible et que le bain soit appelé pour restaurer finalement cette santé. D’où le fait qu’elle soit ensuite assistée, nourrie, soutenue etc. Reste bien sûr l’interprétation de la propreté.

Enfin, cette question qui me paraît importante sur laquelle la tapisserie elle-même reste un petit peu ambiguë : est-ce que le corps est complètement nu où est-ce que le corps est ici touché par un voile ? La main de la baigneuse semblerait aller dans le sens de la présence d’un voile, l’analyse du corps semblerait montrer qu’il est plutôt nu. Donc il reste tout un ensemble de questions.

Néanmoins je crois qu’il faut conclure en disant que la présence du bain à la fois dans la gravure et dans la peinture est un topos finalement (NDLR : lieu, endroit en grec) de la représentation classique. Ce qui, une fois encore, ne veut absolument pas dire qu’il y ait une fréquence de cette pratique dans la vie quotidienne. »

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.