Au XVIIIème siècle, le château de Versailles et les usages de l’eau

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 22 septembre 2015 14:19

Laboratoire de ville nouvelle au XVIIIème siècle, Versailles voit l'arrivée de nouveaux équipements d'adduction et d'évacuation des eaux.

Frédéric Tiberghien, maître des requêtes au Conseil d'État et fin connaisseur de l'histoire de l'hydraulique, répond aux questions du Centre d'information sur l'eau.


Versailles voit-il naître de nouveaux... par mycieau

Le Centre d'information sur l'eau : Versailles a-t-il vu naître de nouveaux équipements ou services publics liés aux usages de l'eau ?

Frédéric Tiberghien : Dans le programme de Versailles, il y a eu deux composantes : la réalisation d'une résidence royale et la réalisation de la première grande ville moderne.

En effet, entre 1650 et 1690, la population passe d'environ 500 à 25 000 habitants avec l'installation du siège du gouvernement à Versailles. Donc il faut construire une ville, et y organiser les premiers services publics. Alors, parmi ces services publics, on trouve la collecte des eaux pluviales avec cinq réseaux différents. On trouve aussi un service d'adduction d'eau potable ; l'eau venant de Rocquencourt, elle est distribuée à travers douze fontaines publiques où viennent s'approvisionner les habitants et les ouvriers du chantier. Un certain nombre d'aristocrates bénéficient, à l'occasion du passage de canalisations, d'une desserte privée de leurs hôtels particuliers versaillais pour alimenter leurs immeubles : c'est l'origine de la pratique des concessions.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.