L’eau rime-t-elle avec ados ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le mercredi 24 septembre 2014 06:08

Phénomène de société, les boissons énergisantes connaissent un succès réel chez les adolescents. Vantées comme des stimulants de l’effort physique ou intellectuel, on consomme ces boissons entre étudiants, lors de sorties nocturnes ou même pour faciliter la pratique sportive. À ce titre, il n'est pas rare que certains jeunes ingurgitent plusieurs de ces boissons à forte dose.

Selon un communiqué du Ministère de la Santé, ce sont essentiellement des excitants du système nerveux. Aussi il convient de rester vigilant. Le ministère de la Santé invite ainsi très fermement à "réserver la consommation de boissons énergisantes à l’adulte, le déconseille aux femmes enceintes et aux sportifs. Elles ne doivent pas être consommées par les enfants."

Ne pas mélanger à l'alcool les boissons énergisantes

Il est précisé par ailleurs que : "Ces boissons contiennent des ingrédients pouvant entraîner une hyperexcitabilité, une irritabilité, une nervosité et une augmentation de l’anxiété, ne doivent pas être associées à des boissons alcoolisées, des substances ou des médicaments ayant une action sur le système nerveux central ou des effets neurologiques."

Dans le cadre de sa mission d’information, le Centre d’information sur l’eau se doit aussi de vous apporter quelques éléments complémentaires d’information sur ce sujet.

 Par contre... "De l'eau à volonté"

C'est que l’enjeu est d’importance...

Le surpoids et l’obésité augmentent rapidement en France, spécialement depuis le début des années 1990. Ils apparaîssent surtout de plus en plus tôt (16 % des enfants en surpoids contre 5 % en 1980) et frappent plus nettement les populations défavorisées (25 % des enfants défavorisés). Une fois acquise, le surpoids et l'obésité seront très difficilement réversibles.

N’oublions pas qu’il s’agit là d’une des thématiques du plan PNNS2 (Programme National Nutrition Santé – 2006-2010) qui souligne dans un de ses neuf repères de consommation, que la communication doit valoriser la consommation d’eau comme boisson de chaque moment pour le plaisir et le bien être, et inviter à limiter les boissons sucrées.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.