Pour la COP 21, des collégiens trouvent des solutions pour préserver l’eau de la planète

Par le Centre d'information sur l'eau, le jeudi 31 décembre 2015 15:13

France Info a réuni le 3 novembre 2015 à Radio France 1 000 collégiens venus de cinq continents pour faire entendre la voix de la jeunesse et porter les solutions concrètes pour la planète. Un après-midi d’échanges et de débats autour du développement durable et du climat, aux côtés des grands acteurs de la COP21. Le Centre d’information sur l’eau était invité pour le thème de l’eau.

1 000 collégiens rassemblés, 5 thèmes abordés, dont l’eau

Gilles Halais : Marillys Macé, directrice du Centre d’information sur l’eau, des laitues flottantes pour nettoyer, assainir l’eau, c’est une jolie idée ?

Marillys Macé : C’est une belle idée, qui s’inspire de ce qu’a toujours fait la nature grâce aux zones humides et que les techniques de traitement de l’eau permettent de reproduire désormais à grande échelle. Si nous avions toujours autant de zones humides (63 % ont disparu), on aurait une capacité d’auto épuration non négligeable. L’assainissement est vital quand on sait qu’il y a encore 2,5 milliards de personnes qui n’ont pas de toilettes décentes et parmi ces personnes, il y en a 1 milliard qui vont faire leurs besoins dehors. C’est un problème de santé publique et de préservation de l’environnement.

Un dernier mot ?

60 % de notre corps et 80 % de notre cerveau sont faits d’eau et qu’une bonne hydratation maintient ces proportions. J’ai la certitude depuis ce début de journée, que ces jeunes gens ont un cerveau bien hydraté ! Ils ont fait preuve de beaucoup d’inventivité : bravo !

Pour découvrir les solutions des collégiens pour préserver l’eau de la planète (slide 33/51) : http://www.slideshare.net/franceinfo/des-solutions-pour-ma-plante-le-livre-blanc-de-france-info-et-1000-collgiens

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.