L’eau : l’enjeu majeur du 21ème siècle (2/2)

Par le Centre d'information sur l'eau, le mercredi 23 septembre 2015 09:34

L'eau sera l'enjeu majeur du 21ème siècle. C'est également vrai pour les territoires d’Outre-mer : l'eau, sa gestion, son coût, sa qualité. C’est le thème de l'émission Transversale conso sur la 1ère (ex RFO), animée par Sébastien Létard, avec la participation de Marillys Macé, directeur du Centre d’information sur l’eau.

En Outre-Mer ou en métropole : la réglementation est la même sur tout le territoire français

Sébastien Letard : Quand on pense aux Antilles, par exemple, avec le problème du chlordécone, on a la garantie que l’eau du robinet que l’on consomme est potable ?

Marillys Macé : La réglementation France métropole s’applique aussi à nos territoires ultramarins. Jacques Maillot : De la même manière ? Egalité pour tous ?

Marillys Macé : Chaque territoire peut être face à des pollutions différentes, avec des difficultés pour les traiter. En tout cas, la loi est la même pour tous et donc tous doivent être assurés de la même qualité. En cas de problème, c’est comme en métropole, c’est-à-dire que s’il existe une non-conformité, les personnes sont informées s’il y a des restrictions d’usage.

SL : Une eau très chère aux Antilles, c’est moins le cas par exemple à la Réunion, Marillys Macé ?

MM : Oui, j’ai l’impression que c’est en Guadeloupe que l’eau est plus chère, aussi bien pour l’eau potable que pour l’assainissement. Vous arrivez à une facture d’à peu près 6 euros le m3.

SL : On est autour de 2 euros le m3 à la Réunion ou en Guyane ?

MM : Oui, cela doit être à peu près ça. La différence des coûts s’explique par les traitements qu’il faut mettre en place.

SL : Au niveau du prix, il existe des dispositifs pour les plus démunis ?

MM : Il y a les chèques eau, on a aussi le Fond de Solidarité Logement (FSL) créé par la loi sur le logement. SL : Qui sont dits « accessibles à tous » ?

MM : Non, il faut avoir des problèmes de ressources. Il faut en plus faire la démarche : aller vers son centre social etc.

JM : Au niveau du prix, on ne pourrait pas faire une péréquation au niveau national ?

MM : Cela sera très certainement une piste qui sera explorée dans les débats autour du prix des services d’eau et d’assainissement. Mais il faut savoir qu’il y a un principe qui est : l’eau paie l’eau. Un maire a l’obligation d’avoir un budget qui n’est pas le budget global de sa commune : c’est une somme qui est réservée et il dépense ce qu’il reçoit de la facture d’eau.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.