Pourquoi la gratuité de l'eau mène au gaspillage

Par le Centre d'information sur l'eau, le lundi 13 octobre 2014 08:59

Interviewé par le Centre d’information sur l’eau, Ghislain de Marsily, professeur émérite à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris, membre de l'Académie des Sciences, explique en quoi la  gratuité de l'eau du robinet mène au gaspillage.

« La consommation d’eau fixée par les Nations Unies, c’est 20 litres par jour. C’est vraiment le minimum. On ne peut même pas prendre de douche à ce niveau. Vous avez besoin d’environ 2 litres pour boire, au minimum.

Il vous faut 5 litres pour laver la vaisselle, des légumes et 5 à 10 litres pour le lavage du linge. Donc il ne reste même pas un seau d’eau pour vous laver. Donc c’est vraiment trop peu. En dessous de 50 litres d’eau par jour, on considère que ce sont des conditions complètement inacceptables.

En moyenne au niveau de la planète, on est plutôt autour de 100 à 150 litres de consommation d’eau par jour et par personne. En France, on est autour de 200 à 250 litres par jour en conditions urbaines et plutôt 150 en conditions rurales.

Il existe des pays plus « gourmands »: les Américains sont à 500 litres de consommation d’eau par jour et par personne, les Anglais aussi. Dans une ville d’Argentine, l’eau est gratuite : la consommation est de 800 litres par jour et par habitant. Personne ne la paye, donc les robinets ne sont jamais fermés ».


Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.