Les pénuries d’eau dans le monde (2/2)

Par le Centre d'information sur l'eau, le mercredi 23 septembre 2015 09:32

La solidarité entre états contribue à résoudre les problèmes de l'eau.


Les pays européens sont-ils mieux armés pour s... par mycieau

C'est l'avis d'Alexandre Adler, spécialiste des questions internationales interrogé par le Centre d'information sur l'eau.

Le Centre d'information sur l'eau : Les pays européens sont-ils mieux armés pour s'adapter à la pénurie d'eau ?

Alexandre Adler : Ils sont mieux armés que d'autres pour s'adapter à la pénurie d'eau, mais malheureusement ils ne sont pas les plus menacés. Si nous avions uniquement à résoudre le problème de la pénurie d'eau à l'échelle de l'Union européenne et des pays voisins comme la Suisse et les pays scandinaves, le problème serait résolu.

Nous avons dans le monde des problèmes extrêmement graves : le Sahel, qui s'étend de Dakar jusqu'à l'Éthiopie et qui est menacé de ne plus pouvoir accueillir la population qui s'y trouve aujourd'hui parce que l'agriculture trop intensive qui a été menée ces dernières années est inadaptée à la faiblesse des sols et à la disponibilité en eau. Et puis, avec l'augmentation de la température, nous aurons des moments de sécheresse et de chaleur quasiment insoutenables même pour des populations qui se sont adaptés depuis des millénaires.

Je pense que l'Europe, parce qu'elle a la technologie, parce qu'elle est plus réfléchie dans son utilisation de l'eau que l'Amérique du Nord qui a toujours eu une espèce d'abondance dans laquelle elle croit encore, peut avancer dans des domaines très importants.

Par exemple, les eaux usées sont des ressources potentielles beaucoup trop importantes pour s'en priver. Je sais bien qu'il y a des peurs énormes, parce que l'eau c'est la pureté [doit être pure]. Il ne s'agit pas effectivement de faire boire cette eau à la population mais l'utiliser pour l'industrie comme on le fait pour l'eau de désalinisation déjà au Moyen Orient.

Deuxième front : le transport de l'eau. Je pense qu'il faut alimenter des régions entières avec des ressources en eau qui viennent de régions qui sont excédentaires. Il existe un cas que tout le monde connaît : c'est le Moyen-Orient. Comment va-t-on faire venir l'eau nécessaire pour un état palestinien qui va renaître un peu de ses cendres. Comment on peut trouver en Israël suffisamment d'eau pour maintenir le niveau de développement du pays. Comment même des pays comme la Syrie, qui en manque, vont pouvoir être approvisionnés. Il suffit simplement de parier sur la paix, ce n'est pas impossible. Nous voyons là l'intrication entre politique et technique.

Il y a des progrès énormes dans les technologies de la désalinisation de l'eau de mer qui peut produire une eau utilisable pour l'agriculture bien plus importante que ce que l'on imagine. Et en examinant les moyens d'améliorer encore le rendement de ces usines de désalinisation, on va apporter de l'eau.

L'autre grand défit, c'est le reboisement à l'échelle mondiale. Car là où il y a des arbres il y a de l'eau.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.