La volonté pour atteindre le bon état des masses d’eau

Par le Centre d'information sur l'eau, le lundi 23 septembre 2013 05:00

13,3 milliards d'euros, c'est le prix pour atteindre le bon état des masses d'eau...

D'après la directive cadre sur l'eau, cet état doit être atteint en 2015. Pour la France, les objectifs du Grenelle de l'Environnement sont d'atteindre le bon état écologique pour 2/3 des masses d'eau en 2015 et pour au moins 90 % des masses d'eau en 2021.

Pour que cet objectif soit atteignable, les agences de l'eau ont prévu d'y mettre les moyens durant les cinq années à venir. La qualité de l'eau est passe aussi par là.

 enfant-joue-ricochet-riviere

Certes, la lutte contre les pollutions ponctuelles des ressources en eau a bien été prise en compte ces dernières années pour produire une eau de qualité. Notamment avec les gros efforts de mise aux normes des stations d'épuration. Mais il y a encore des défis à relever, liés aux pollutions diffuses causées par les pollutions agricoles ou par les installations d'assainissement non collectif défaillantes. 1,2 milliard d'euros va donc être consacré par les agences de l'eau pour aider à traiter ces pollutions diffuses.

Une eau de qualité passe par la restauration des cours d'eau et la protection des captages

Il faut aussi restaurer les cours d'eau où la construction d'obstacles a réduit la diversité biologique et la régulation en cas de crue. On doit alors créer des passes à poisson et restaurer les zones humides.

Mais, seul, l'argent ne peut rien s'il n'y a pas de porteurs de projets qui s'engagent vraiment. Les communes ou les syndicats d'eau ne sont pas naturellement motivés dans la lutte contre les pollutions diffuses ou la restauration de la biodiversité. Il va donc falloir dans un premier temps sensibiliser et former à ces démarches.

L'exemple de la protection des captages d'eau potable démontre que la motivation et la coopération peuvent faire bouger les choses.  532 captages ont été identifiés comme étant les plus menacés par les pollutions diffuses sur les 12 435 captages restant à protéger. Les entreprises de l'eau ont besoin d'une ressource en eau brute de bonne qualité pour livrer une eau du robinet dont ils assument la responsabilité sanitaire. Pour les agriculteurs, au-delà du fait qu'ils sont pointés du doigt pour leurs mauvaises pratiques, une nature en bon état est aussi un outil de travail. Ils ont donc décidé d'œuvrer ensemble pour la qualité de la ressource en eau.

Depuis 2009, les opérateurs de l'eau et l'Assemblée Permanente des Chambre d'Agriculture (APCA) sont fortement engagés dans cette démarche et ont notamment élaboré pour les acteurs locaux de la préservation des ressources en eau et la profession agricole un ouvrage pour les guider dans les bonnes pratiques à mettre en place.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.