Les zones humides protègent notre eau

Par le Centre d'information sur l'eau, le mercredi 23 septembre 2015 09:33

Les zones humides sont des espaces de transition entre la terre et l'eau caractérisées par une biodiversité remarquable. En France, 60 % des zones humides sont détruites ou fortement dégradées. Pourtant, nombre de zones humides jouent un rôle majeur dans la gestion durable des ressources en eau. Elles participent au stockage et à la restitution progressive de grandes quantités d'eau en jouant le rôle d'une éponge. Les zones humides améliorent aussi la qualité de l'eau grâce à leur pouvoir filtrant.

ble-eau-lac

Le rôle des zones humides dans la gestion durable de l'eau

Les zones humides contribuent à préserver une bonne qualité des eaux sur du long terme. Tous les liens fonctionnels entre zones humides et nappes souterraines restent encore à découvrir. Mais, on sait que l'approvisionnement des eaux souterraines peut se faire grâce aux zones humides situées au-dessus par infiltration de l'eau dans le sous-sol perméable. Certaines zones humides peuvent stocker jusqu'à 15 000 m3 d'eau par hectare (source : Bureau de la Convention Ramsar – 2001). Les zones humides du Val d'Allier, au nord de l'Auvergne, alimentent en eau Besançon, Clermont-Ferrand et Bordeaux. C'est pourquoi doivent être entretenues les zones humides pour garantir la gestion des ressources en eau en qualité et quantité.

Des retenues collinaires, qui sont des zones humides artificielles, recueillent principalement les eaux de ruissellement qu'elles retiennent lors de fortes pluies. Elles permettent d'améliorer notamment la recharge d'une nappe souterraine lors de périodes sèches pour sécuriser l'approvisionnement en eau.

3 milliards de personnes sur la planète ont pour seule ressource en eau douce les nappes souterraines et sont donc dépendantes du rôle des zones humides dans le cycle hydrologique. L'utilisation rationnelle des zones humides est alors essentielle pour la gestion durable de l'eau.

Les capacités d'épuration des zones humides

Milieux intermédiaires entre les terres et les milieux aquatiques, les zones humides peuvent réduire les pollutions diffuses dans les eaux souterraines ou superficielles.

Grâce aux végétaux qui y poussent, elles retiennent les substances comme les nitrates et les phosphates à l'origine de l'eutrophisation des milieux aquatiques (algues vertes). Mais, une partie de l'azote stocké repartira dans les sols lors de la chute des feuilles ou de la mort de la plante. Les bactéries présentes dans ces sols saturés en eau et riches en matière organique, transforment les nitrates en azote gazeux qui se dispersent dans l'atmosphère.

Certaines molécules des pesticides peuvent également être éliminées en tout ou partie dans les eaux.

Les zones humides, qui contribuent au maintien de l'approvisionnement des eaux souterraines doivent être restaurées et protégées. La préservation des zones humides s'intègre dans les projets de gestion des eaux.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.