L’hydratation chez les personnes âgées

Par le Centre d'information sur l'eau, le lundi 3 novembre 2014 10:13

Avec le temps, le métabolisme change, et les besoins aussi ! L’organisme régule moins bien son équilibre hydrique et la sensation de soif devient plus tardive. Quelques conseils pour boire en toute santé.

Pour les plus âgés d’entre nous : vigilance renforcée !

On s’en doute : les personnes âgées sont plus sensibles aux infections, aux problèmes intestinaux. De plus, l’absorption de certains médicaments peut quelquefois favoriser les pertes en eau. On constate souvent, chez les personnes les plus âgées, une dégradation des habitudes alimentaires. C’est particulièrement vrai chez les sujets isolés, fatigués et déprimés. La solitude et la baisse du moral agissent sur l’alimentation et donc l’hydratation.

Ainsi, le senior, qui ressent la soif plus tard qu’un jeune adulte, est particulièrement exposé au risque de déshydratation, dont le diagnostic est alors souvent trop tardif. Les besoins en eau de la personne âgée sont supérieurs à ceux de l’adulte et s’élèvent à 1,7 litres/ jour après 65 ans.

L’eau du robinet, peu coûteuse, et disponible à tout moment à domicile, permet aux personnes âgées d’avoir facilement accès à un élément indispensable, en leur épargnant le port de bouteilles.

Les conseils pratiques :

- Ne pas attendre d’avoir soif pour boire

- Boire en petite quantités plusieurs fois par jour

- Augmenter la quantité d’eau en cas de chaleur, de pratique d’un exercice physique ou de fièvre

 

Ces conseils sont issus de la brochure pratique «  Boire », disponible gratuitement sur notre médiathèque :

http://www.cieau.com/mediatheque/les-brochures-pratiques


Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.