Puis-je boire/utiliser de l’eau de pluie ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le lundi 15 juillet 2013 09:01

Le Ministère de la Santé interdit de boire de l'eau de pluie, mais aussi l'utilisation de cette eau pour la majorité des usages domestiques, à l'intérieur de la maison. Les risques sanitaires sont en effet trop élevés.

eau-de-pluie-mains

En effet, la composition de l'eau de pluie est extrêmement variable en raison du grand nombre de polluants microbiologiques et chimiques. Elle s'est chargée de ces polluants (polluants atmosphériques, moisissures, produits de lessivage des toitures, déjections d'oiseaux ...) soit dans l'air, soit en ruisselant sur les toits.

Son mode de collecte et de stockage ne présente généralement pas les garanties de potabilité de l'eau du réseau public de distribution.

Si vous installez un système de récupération des eaux de pluies destiné à un usage intérieur ou faisant l'objet d'un raccordement à l'assainissement public, vous devez le déclarer à votre mairie, apposer l'indication « eau non potable » et tenir un carnet sanitaire.

Les usages extérieurs de l'eau de pluie

Le recours à une installation de récupération de l'eau de pluie doit faire l'objet de précautions sanitaires nombreuses, visant la protection de la santé et du réseau public de distribution d'eau. Une intrusion d'eau non conforme aux normes de qualité en vigueur interdit de raccorder le réseau d'eau de distribution destinée à la consommation humaine avec le réseau d'eau de pluie.

Pour arroser le jardin, cependant, l'eau de pluie est autorisée. Par an, on utilise 17 litres d'eau par m2 pour arroser. De la même façon, il est possible de laver sa voiture avec de l'eau de pluie.

Les usages intérieurs de l'eau de pluie

La réglementation limite l'usage de l'eau de pluie à l'alimentation des chasses d'eau, au lavage des sols et, à titre expérimental et sous certaines conditions, pour laver le linge. La Direction Générale de la Santé précise qu'il faut rester "très attentif à la sépartion de ces réseaux (NDLR  : distribution d'eau potable et distribution eau de pluie) dès la conception et lors des travaux ultérieurs", pour éviter tout risque de mélange de ces deux sources d'approvisionnement. Le réseau distribuant l'eau de pluie doit comporter une signalétique "eau non potable" à plusieurs endroits. Pour éviter les noyades, le législateur a imposé que les réservoirs soient fermés par un accès sécurisé.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.