Vous êtes prêts à agir pour l’eau ?

Par le Centre d'information sur l'eau, le lundi 23 novembre 2015 16:54

L’eau sera impactée en qualité et en quantité si la hausse de température globale dépasse 2°C.

IL Y A DES SOLUTIONS POUR S’ADAPTER ET ATTÉNUER LES IMPACTS

  • celles développées par une diversité d’acteurs : collectivités, entreprises, associations,
  • celles de votre capacité d’action.

Vous êtes décidés à adapter votre mode de vie ?
Vous êtes prêts à agir pour l’eau...



Le Centre d’information sur l’eau vous propose des gestes simples et efficaces

Je réduis ma consommation d’eau sans perdre mon confort

« ZER’EAU » GASPILLAGE

  • Je chasse les fuites
    Un robinet qui goutte fait perdre 35 000 litres d’eau par an.
    Une fuite de chasse d’eau fait perdre 220 000 litres d’eau par an.

  • J’oublie le bain et me douche 4 minutes
    J’économise 130 litres d’eau à chaque douche.
  • J’arrose « à la fraîche »
    J’économise 6 litres d’eau par m² arrosé.
  • Je pose un régulateur sur mes robinets et un mécanisme WC à double commande
    Je fais une économie de 35 000 litres d’eau par an.
  • Je choisis un lave-linge et un lave-vaisselle classe A+++, que je remplis complètement
    J’économise 35 à 60 litres d’eau par lavage.
  • Je récupère l’eau de pluie pour arroser mon jardin ou laver ma voiture.

Je rejette moins de produits chimiques quand j’utilise l’eau

« ZER’EAU » POLLUTION

  • Je mets mes détritus dans une poubelle publique
    Halte aux mégots dans les caniveaux ou jetés du télésiège,
    1 mégot = 500 Litres d’eau polluée.
  • Je sais que mon évier et mes toilettes ne sont pas des poubelles
    Huiles de vidange ou ménagères, peintures, solvants… nuisent aux bactéries qui dépolluent les eaux usées.
    Lingettes et médicaments contiennent des produits chimiques qui se retrouveront dans les eaux usées.
  • J’utilise des engrais et des désherbants biologiques dans mon jardin
    Je choisis de ne pas polluer les rivières et les nappes phréatiques situées à quelques km de chez moi.
  • Ma maison étincelle tout autant avec des nettoyants ménagers biodégradables
  • Je réduis les doses de détergents

Produire ce que nous consommons demande de grandes quantités d’eau.
J’en ai conscience, je choisis !

  • Nous « mangeons » plus d’eau que nous n’en buvons
    1 kg de sucre de canne = 1700 litres d’eau
    1 kg de sucre de betterave = 900 litres d’eau

    1 tasse de café = 132 litres d’eau
    1 tasse de thé = 27 litres d’eau

    1 hamburger = 2900 litres d’eau
    1 pizza Margarita = 1200 litres d’eau

    100 g de bœuf = 1500 litres d’eau
    100 g poulet = 430 litres d’eau

    1 kg pâtes = 1 849 litres d’eau
    1 kg pommes de terre = 287 litres d’eau

  • Ne plus jeter chacun 20 kg d’aliments encore consommables par an, c’est ne plus gaspiller l’eau
  • Un produit importé peut participer à la pénurie d’eau subie par une population
    Un jean en coton = 9 900 litres d’eau
    1 kg d’oranges = 560 litres d’eau

  • Privilégions l’eau du robinet à l’eau en bouteille
    Sachant qu’il faut 1,5 litres pour produire une bouteille en plastique vide d'un litre d'eau et le processus d'embouteillage est lui-même grand consommateur d'eau.
    1 litre d'eau embouteillée requiert environ 2 à 3 litres d'eau supplémentaires...
    Préférer l’eau du robinet c’est aussi plus écologique.

Les savoir-faire des métiers de l’eau répondent au dérèglement climatique

  • Gestion intelligente de l’eau
    - Capteurs pour localiser les fuites en temps réel dans les canalisations.
    - Outils de surveillance en temps réel des polluants dans les eaux souterraines.
    - Recyclage des eaux usées pour produire des types d’eau adaptées à différentes utilisations, notamment l’irrigation agricole.
    - Gestion des eaux pluviales pour réduire les inondations.
    - Utilisation 2 fois de l’eau potable : pour la boisson et l’hygiène puis pour les nettoyages urbains ou besoins industriels.
    - Dessalement de l’eau de mer pour faire face à de fortes inégalités dans la répartition des ressources.
  • Des infrastructures durables
    - Équipements intelligents pour des travaux sans tranchées.
    - Nouvelle génération de membranes ultra fines pour filtrer l’eau potable ou recycler les eaux usées urbaines.
    - Autosuffisance énergétique et réduction des empreintes environnementales.
  • L’eau ressource circulaire
    - Production de biogaz avec la matière organique des eaux usées pour l’autonomie énergétique des usines de traitement.
    - Utilisation des eaux usées pour chauffer ou refroidir les bâtiments.
    - Traitement écologique par phytoépuration (épuration par les plantes) des eaux usées. - Production de bio matières à partir des résidus des eaux usées, pour fabriquer des produits plastiques.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.