L’eau du robinet a la côte dans le Sud-Est !

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 24 février 2015 15:15

Le Centre d’information sur l’eau dévoile, pour la première fois, les résultats régionaux du baromètre TNS SOFRES - CIEAU « Les Français et l'eau »*. Aujourd’hui nous vous livrons dans cette nouvelle parution, les perceptions de l'eau et de son service pour le grand quart Sud Est.

Le quart Sud-Est du pays, composé des régions PACA, Rhône-Alpes, Auvergne, Languedoc-Roussillon et Corse, se distingue avant tout par une appréciation très positive de l'eau du robinet, qu'il s'agisse de son goût, de sa qualité ou de la confiance qui lui est accordée, d'un point de vue sanitaire.

Ces jugements positifs conduisent assez logiquement les habitants du quart Sud-Est à boire sensiblement plus d'eau du robinet que le reste du pays.

Au-delà de cette adhésion assez remarquable des habitants de cette région à l'égard de leur eau du robinet, ils affichent également une meilleure connaissance du fonctionnement du traitement des eaux usées.

Ils sont, en revanche, un peu moins au fait que la moyenne des Français des précautions à prendre en matière d'utilisation de l'eau de pluie.

Par ailleurs ils tendent à considérer le prix du service de l'eau plus cher que la moyenne nationale, en dépit d'une méconnaissance du prix au m3.

Pour le reste des perceptions dont ils témoignent vis-à-vis du service de l'eau, les habitants du quart Sud-Est s'inscrivent globalement dans la moyenne nationale.

Le quart Sud-Est affiche en effet, comme toute la France, un niveau de satisfaction très élevé du service local de l’eau. D’autres tendances comparables à l’étude nationale sont encore constatées, comme l’inquiétude à l’égard de la situation des ressources naturelles ou de leur évolution et une connaissance perfectible de l’action des différentes parties prenantes du service de l’eau.
Il peut être fait le même constat, s’agissant du comportement affiché en matière de maîtrise des consommations d’eau ou de la conviction tout juste majoritaire d’être suffisamment informé sur tous les sujets ayant trait à l’eau.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.