Les zones humides, mieux les connaître pour mieux les préserver…

Par le Centre d'information sur l'eau, le mardi 27 janvier 2015 11:41

Chaque année le 2 février, nous célébrons la journée mondiale des zones humides pour commémorer la signature de la Convention de Ramsar * C’est l’occasion de sensibiliser le grand public à la richesse des zones humides et à la nécessité de préserver et valoriser ce patrimoine collectif pour la conservation de cet écosystème vital pour notre avenir, à l’échelle planétaire mais aussi en France, tout près de chez nous (http://www.zones-humides.eaufrance.fr/entre-terre-et-eau/ou-les-trouve-t-on/les-sites-reconnus/les-sites-ramsar-en-France)

Les zones humides, c’est quoi ?
Les zones humides sont des espaces de transition entre la terre et l’eau, englobant des types d’habitats très variés : rivières, lacs, lagunes côtières, mangroves, tourbières, récifs coralliens, et même bassins de pisciculture, rizières, réservoirs, gravières, terrains d’épandage, canaux, marais, mares, étangs.. Ces milieux constituent de véritables réservoirs de biodiversité en assurant des fonctions vitales pour beaucoup d’espèces végétales et animales (oiseaux, amphibiens, poissons, insectes…) : ressources alimentaires, lieux de vie pour se reproduire, haltes migratoires…

Les scientifiques estiment que depuis 1900, 64% des zones humides de la planète ont disparu, menacées par plusieurs facteurs : l'urbanisation notamment dans les espaces littoraux, l'intensification de l'agriculture, les pollutions de l’air et de l’eau.

Les zones humides pour notre avenir
Les zones humides, très différentes de par leur nature et leur fonctionnement, jouent un rôle crucial dans le cycle de l’eau et la gestion des ressources en eau.
Elles assurent 25% de l’alimentation mondiale à travers l’activité de la pêche et de l’agriculture (le riz qui pousse dans les rizières des zones humides est la nourriture de base de près de 3 milliards de personnes).
Elles ont un pouvoir d’épuration important, filtrant les pollutions, contribuant au renouvellement des nappes souterraines, réduisant l’érosion consolidant ainsi le littoral, stockant naturellement le carbone, protégeant des crues et des sécheresses…

Ce patrimoine collectif, représentant des enjeux environnementaux, économiques et sociaux importants, doit être préservé et valorisé pour garantir l’avenir.

Pour en avoir plus :
http://www.ramsar.org/fr
www.zones-humides.eaufrance.fr

*La convention de Ramsar sur les zones humides est un traité intergouvernemental adopté le 2 février 1971 à Ramsar, au bord de la mer Caspienne, en Iran. La convention est entrée en vigueur en 1975. La France est devenue partie contractante à la convention en 1986. Notre pays compte 43 sites Ramsar pour une superficie de plus de 3 millions d’hectares (Métropole et Outre mer).La liste des zones humides d’importance mondiale comporte à ce jour plus de 2 100 sites.

Les messages agressifs ou diffamatoires, les insultes et critiques personnelles, les grossièretés et vulgarités, les propos choquants, racistes, homophobes ou impolis et plus généralement tout message contrevenant aux lois françaises en vigueur sont interdits.

Nous nous réservons la possibilité d’informer votre fournisseur d’accès et/ou les autorités judiciaires de tout comportement malveillant. L’adresse IP de chaque intervenant (collèges inclus) est enregistrée afin d’aider à faire respecter ces conditions.